du 16 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Depuis quelques jours, les entreprises clientes de la G Suite peuvent enregistrer des macros directement depuis l'interface de Sheets. La fonction se trouve dans le menu Outils et permet d'enregistrer des suites d'actions. Ces dernières pourront ensuite être appliquées à d'autres lots de données, tableaux, imports, exports et ainsi de suite.

Dans son billet, Google explique que la série d'actions est convertie en Apps Script. Il peut être édité pour modifier par exemple une étape du processus. Il n'est donc pas besoin de tout recommencer. Ceux qui le souhaitent peuvent également écrire leurs propres scripts et les importer sous forme de macros.

S'il s'agit de la nouveauté la plus visible dans Sheets, elle n'est pas la seule. Google a ainsi ajouté l'impression des sauts de page, la taille personnalisée du papier d'impression, davantage d'options pour les groupes de lignes et colonnes, ou encore la possibilité (enfin) d'ajouter des signes check dans les cellules.

Google Sheets permet d'enregistrer des macros
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Depuis un mois, les syndicats de la SNCF ont mis en place un mouvement de grève de 48 heures tous les cinq jours. Durant cette période compliquée, le groupe met en avant son service de covoiturage iDVROOM.

Aujourd'hui, Ouibus (filiale de la SNCF) et la start-up BlaBlaCar s'associent et « partagent certaines de leurs offres de transport sur leurs plateformes respectives ». Ainsi, « BlaBlaCar va élargir son inventaire de transport en intégrant des places Ouibus sur quelques grands axes très demandés ». Ils sont au nombre de quatre : Paris-Lyon, Paris-Toulouse, Paris-Caen et Paris-Orléans.

De son côté, « Ouibus permettra à BlaBlaCar de proposer 20 destinations inédites sur son site Ouibus.com, telles que Le Touquet, Évreux, Alençon, La Tranche sur Mer, Agen, Albi, Vichy, Gap, Valenciennes, etc. ».

Un échange de visibilité entre deux services faisant apparemment face à une demande bien plus importante que d'habitude.

Copié dans le presse-papier !

Nouvelle version pour un navigateur qui se voulait déjà très personnalisable, mais qui reste mineure.

Parmi les nouveautés présentes, la possibilité depuis n’importe quelle image de la déclarer comme fond de navigateur. Elle viendra donc décorer la structure de Vivaldi, à la manière des thèmes de Firefox.

Côté capture de page, redémarrer le navigateur ne fera plus perdre les réglages de la dernière sélection. Le mode plein écran permet de manipuler plus facilement les éléments de navigation comme la barre d’adresse, l’utilisateur pouvant ajouter des raccourcis clavier pour afficher/masquer ces contrôles. Des corrections ont également faites sur le son pour HTML5 Audio.

Enfin, les signets de l’utilisateur sont accessibles depuis un nouvel endroit : le menu général de Vivaldi. Un accès de plus, en plus du classique panneau latéral, de la barre de signets ou du Speed Dial.

Copié dans le presse-papier !

Symptôme de demandes régulières, Microsoft s'excuse à moitié pour un manque de visibilité sur l'évolution de Visual Studio. Depuis la version 2017 en effet, le rythme d'apparition des nouveautés est plus fréquent. Les développeurs souhaitaient donc une meilleure visibilité.

La roadmap liste donc toutes les fonctionnalités prévues, les langages concernés, d'éventuels liens explicatif, ainsi et surtout que la disponibilité prévue. Beaucoup n'en ont d'ailleurs pas encore, quand d'autres indiquent « In Preview », signe que leur arrivée est proche.

Copié dans le presse-papier !

S'alignant avec sa maison-mère Facebook, Instagram fournit désormais une page web pour récupérer l'ensemble des données stockées par un compte.

Après s'être connecté, on télécharge une archive contenant de nombreuses informations : photos, vidéos, anciennes Stories, profile, informations générales, commentaires, messages privés, Likes, recherches, contacts, noms d'utilisateurs des « followers » ou encore les réglages.

Parallèlement, Instagram ajoute dans ses applications mobiles une fonction réclamée depuis longtemps par les utilisateurs intensifs de Stories : le téléchargement simultané de photos et vidéos (jusqu'à dix d'un coup).

Une prévisualisation du résultat (après éventuelles modifications) sera affichée avant que l'utilisateur valide et envoie.

Instagram pour iOS

Copié dans le presse-papier !

Comme si le nombre d'actuel de variantes ne suffisait pas, des testeurs de la build 17650 ont eu une surprise : un nouveau nom, Lean, apparaît dans la liste des éditions disponibles à l'installation.

L'ajout, découvert par Lucan sur Twitter, permet à la base installée de peser tout de même 2 Go de moins qu'en temps normal en 64 bits.

Les éléments disparus sont nombreux : fonds d'écran, éditeur de registre, console MMC, vieil Internet Explorer, Paint, Photos, Maps, Groove, Films & TV et ainsi de suite. En clair, de très nombreux outils et applications internes.

L'existence de cette édition doit encore être reconnue officiellement par Microsoft. Notez qu'avec la conférence Build en approche, l'éditeur aurait une occasion parfaite pour expliquer ce qu'elle attend d'une telle variante.

L'entreprise veut peut-être une version de Windows 10 qui donnerait à l'utilisateur plus de contrôle, au moins en milieu professionnel. Il suffirait pourtant, comme nous le réclamons depuis longtemps, de fournir durant l'installation une liste de composants avec des cases à cocher. Plutôt que deux éditions s'apparentant au « tout ou rien ».