du 08 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Dans un billet de blog, la société explique qu'une sous-section dédiée aux lettres de sécurité nationale (NSL) est désormais accessible par ici. Pour rappel, les premières NSL ont été mises en ligne en décembre 2016 (voir cette actualité) et de nouvelles sont disponibles depuis.

Des « liens profonds » sont désormais disponibles pour renvoyer vers une recherche précise. Par exemple, voici les demandes de la France durant les six premiers mois de l'année ou bien celles de la Belgique entre juillet décembre 2009.

Le géant du Net en profite pour faire le point sur les six premiers mois de l'année : « de janvier à juin 2017, nous avons reçu 19 176 demandes de gouvernements à travers le monde afin de supprimer 76 714 contenus ». Soit une hausse de 20 % par rapport au second semestre 2016.

Google renforce son Transparency Report
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Lors du CES en janvier de cette année, Vivo présentait le premier smartphone équipé d'un lecteur d'empreintes sous l'écran. Le fabricant fait de nouveau parler de lui autour de la 5G, en partenariat avec Qualcomm.

Il a en effet intégré des antennes pour les bandes de fréquences sous les 6 GHz et millimétriques (dans les 28 GHz). Pour rappel, les deux seront utilisées pour la 5G, avec des débits et une portée différentes suivant les cas (lire nos explications).

Si les bandes sous les 6 GHz sont relativement bien connues et ne posent pas de souci particulier, ce n'était pas le cas de celles dans les 28 GHz indique Qualcomm. Pour arriver à intégrer des antennes compatibles dans un format de smartphone commercial (et pas un prototype de plusieurs kg), il a fallu « des mois » de travail aux équipes.

Les contraintes sont nombreuses. Il faut prendre en considération les autres technologies sans fils comme le Wi-Fi, le Bluetooth et le NFC, « fonctionnant sur des dizaines de fréquences, avec des exigences strictes de puissance et de sécurité, dans des conceptions très fines, souvent en métal, avec des centaines de composants créant potentiellement des interférences à l'intérieur ».

Cette nouvelle étape ouvre la voie à la création de smartphones compatibles 5G, d'autant plus que la 5G standalone est désormais ratifiée par la 3GPP. Pour rappel, les premiers terminaux sont attendus pour l'année prochaine, alors qu'il faudra patienter jusqu'à 2020 pour les réseaux commerciaux.

Copié dans le presse-papier !

Après de nombreux rebondissements, la gamme Phantom du constructeur devrait arriver chez nous pendant l'été.

C'est en tout cas ce qu'a déclaré LL Shiu à nos confrères de Tom's  Hardware Allemagne. Plusieurs références seraient mises en vente dans un premier temps, trois Radeon RX 570 (4 Go, 4 Go OC et 8 Go OC), ainsi qu'une RX 580 8 Go OC.

Aucun détail sur les prix n'a été communiqué.

Copié dans le presse-papier !

L'enceinte connectée d'Apple a été mise en pièces détachées par nos confrères il y a quelque temps déjà. Maintenant qu'elle est disponible depuis peu pour 349 euros, c'est l'occasion de revenir sur ce démontage dans les règles de l'art (ou presque).

Commençons par les bonnes nouvelles : « HomePod est construit comme un tank. La durabilité ne devrait pas être un problème ». Problème, même si des vis Torx classiques sont utilisées, il y a des « adhésifs très solides » à plusieurs endroits.

De plus, démonter l'enceinte de manière non destructive est visiblement complexe sans manuel de réparation. Si une telle possibilité « semble » exister selon nos confrères, ils ne l'ont pas trouvée...

Copié dans le presse-papier !

Dans son rapport sur l'intelligence artificielle (lire notre analyse), le Future of Humanity Institute pointait du doigt les risques sur les manipulations d'images (et donc de vidéos), notamment pour les « Fakes News ». Selon Adobe, une solution pourrait venir de… l'intelligence artificielle.

Comme le ferait un expert humain, l'IA va analyser l'image sous toutes ses coutures à la recherche d'une incohérence dans le niveau de bruit, les contours, les ombres… Bref, le moindre artefact pointant une modification de l'image.

En plus d'un billet de blog expliquant les techniques utilisées, une vidéo et une publication scientifique ont été mises en ligne par les chercheurs.

Copié dans le presse-papier !

Depuis quelques années, le journal met à jour cette infographie qui fait le lien entre les journaux et leurs différents propriétaires.

Ses données sont désormais ouvertes, avec deux fichiers TSV (Tab Separated Values) contenant la liste des actionnaires et des liens capitalistiques entre  les deux. Ils sont diffusés sur GitHub sous licence CC-BY-SA 4.0.

De quoi permettre une mise à jour plus régulière, chacun pouvant venir y ajouter son grain de sel. Mais on imagine aussi que d'autres projets pourront venir exploiter ces fichiers, pour s'en servir comme base d'information.