du 07 juin 2019
Date

Choisir une autre édition

Le géant du Net explique que cette nouvelle fonctionnalité « permet aux internautes d’explorer plus facilement les opportunités d’emplois présentes sur le Web et de trouver des offres d’emploi correspondant à leurs besoins et compétences ».

Ainsi, lorsqu'un utilisateur lance une recherche avec le terme « emploi » (ou d'autres similaires), un encadré apparaît dans les résultats. Il peut alors utiliser des filtres pour le lieu, (ville, centre-ville ou non), le type de contrat (partiel ou temps plein) et la date de publication de l’offre.

Cette fonctionnalité était déjà disponible dans d'autres pays comme les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et l'Allemagne, avec « un impact positif : les visiteurs passent plus de temps sur les sites d’offres d’emploi et sont plus nombreux à postuler ».

Le géant du Net précise enfin que « des acteurs majeurs comme Pôle Emploi, HelloWork, Cadremploi, Monster ou encore Ouest-France Emploi ont travaillé avec Google pour être présents dès le lancement ».

Google renforce son service de recherche d'offres d'emplois en France
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

D'extérieur, il ressemble à d'autres SUV du fabricant suédois, sauf que la calandre est pleine et que le pot d'échappement est absent. Bien évidemment, la trappe du réservoir laisse place à une borne pour recharger la voiture.

Volvo annonce 4,9 secondes pour passer de 0 à 100 km/h, une autonomie de plus de 400 km et une autonomie de 80 % avec 40 minutes de charge.

Tous les détails sont disponibles par ici. Reste maintenant à connaître son prix et sa disponibilité.

Copié dans le presse-papier !

Nous avions testé la fonctionnalité lors de son annonce en mars dernier. Elle a depuis été peaufiné par les développeurs afin de la rendre plus agréable et plus sûre à utiliser.

Elle est désormais accessible à tous, compatible avec les comptes locaux sous Windows 7, 8.1 et 10. Une vidéo a été mise en ligne.

Ceux qui utilisent plutôt les solution Active Directory / Azure doivent se tourner vers d'autres méthodes. Il en est de même si vous avez opté pour une connexion via votre compte Microsoft, qui contient ses propres mécaniques de double authentification. 

Copié dans le presse-papier !

Canonical a respecté les délais. Après la bêta fin septembre, la version finale vient d'être mise en ligne. On y retrouve évidemment le noyau Linux 5.3 (avec prise en charge des GPU Navi et des CPU Zhaoxin x86), GNOME 3.34, un nouveau thème Yaru GTK plus léger, le système de fichiers ZFS, etc. Les notes de versions sont disponibles par ici.

Parmi les autres changements, Ubuntu 19.10 n'a plus de version 32 bits, mais prend en charge le Raspberry Pi 4. Il ne s'agit pas d'une version LTS, le support est donc proposé pendant neuf mois, jusqu'en juillet 2020.

Copié dans le presse-papier !

Au troisième trimestre, le fondeur revendique des revenus de 293,05 milliards de dollars taïwanais (environ 8,61 milliards d'euros), en hausse de 12,6 % sur un an et de 21,6 % sur trois mois.

Le bénéfice net est de 101,07 milliards de dollars taïwanais (environ 3,2 milliards d'euros), soit une augmentation de 13,5 % sur 12 mois et de 51,4 % par rapport au trimestre précédent.

Pour rappel, TSMC est actuellement sous le coup d'une plainte de GlobalFoundries qui demande à la justice américaine d'interdire l'importation de certains produits.

La société avait alors répliqué en demandant également à la justice de trois pays (États-Unis, Allemagne et Singapour) de stopper la production et d'interdire à la vente des produits GlobalFoundries.