Désormais, lorsque vous posez une question sur une personnalité, la version mobile du moteur de recherche peut vous répondre avec une petite vidéo de la personne concernée. Cette fonctionnalité prend la forme d'une « carte » occupant une bonne partie de l'écran du smartphone.

Ce service aussi indispensable qu'inutile est en cours de déploiement aux États-Unis avec Priyanka Chopra, Will Ferrell, Tracee Ellis Ross, Gina Rodriguez, Kenan Thompson, Allison Williams, Nick Jonas, Mark Wahlberg, James Franco, Seth MacFarlane, Jonathan Yeo et Dominique Ansel.

Voici quelques exemples mis en avant par Google : What Gina Rodriguez’s pet peeve is, What movie changed Nick Jonas’ life et enfin Want Kenan Thompson’s input on what makes something funny. En France, il suffit de changer sa langue et sa position géographique pour en profiter également.

Google propose des réponses à vos questions sous la forme de… selfies
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

C'est via un message sur Google+ qu'un responsable du géant du Net annonce ce changement. Il ne faut pas en attendre une révolution, mais plusieurs petites nouveautés sont tout de même de la partie.

Les notifications par vibrations peuvent être normales, longues ou doubles, le déverrouillage de l'écran peut se faire via le bouton Power uniquement (et plus de manière tactile), de nouveaux pays et langues sont supportés, etc.

Comme toujours, le déploiement de cette mise à jour dépendra du bon vouloir des fabricants.

Copié dans le presse-papier !

Interface remaniée pour l'application, qui s'offre une modernisation de bon aloi.  L'ensemble est plus clair, avec la même barre de menus en bas de l'écran que pour iOS.

On y trouvera d'ailleurs les mêmes onglets qu'ailleurs, notamment Moi pour gérer tout ce qui touche aux comptes, notifications et contenus hors ligne. Les onglets Récent et Partagé permettent de leur côté d'afficher les derniers fichiers manipulés et la liste complète des données partagées avec d'autres utilisateurs.

Cette mise à jour, estampillée 5.1, est disponible depuis hier soir sur le Play Store.

Copié dans le presse-papier !

Google dispose déjà d'une telle offre avec Play Music, mais se préparerait à en lancer une nouvelle, en essayant certainement de profiter de la notoriété de YouTube. Selon des sources de Bloomberg, il serait baptisé Remix en interne.

Warner Music Group aurait déjà signé, tandis que les discussions seraient toujours en cours avec Sony Music Entertainment, Universal Music Group et Merlin (pour des indépendants). Ce service proposerait de la musique en streaming (comme Spotify, Deezer, etc.) et des clips vidéo évidemment.

Le lancement est prévu pour mars, toujours selon diverses sources. Rappelons que ce n'est pas la première tentative de YouTube sur ce secteur, loin de là. Il y a ainsi eu Music Key fin 2014, transformé en YouTube Red fin 2015, mais ce dernier est plus axé sur la vidéo que la musique, en plus de ne pas être disponible partout.

Dans tous les cas, Google et YouTube n'ont pas fait d'annonce pour le moment, impossible donc de savoir ce qu'il en sera exactement de cette nouvelle offre, si elle voit bien le jour.

Copié dans le presse-papier !

Lancée il y a quelques jours aux États-Unis, la nouvelle application du réseau social pour les enfants inquiète Ed Markey et Richard Blumenthal, comme le rapporte Recode.

Dans une lettre adressée à Mark Zuckerberg, ils expliquent que l'application « soulève un certain nombre de problèmes de confidentialité et de sécurité ». Ils posent ensuite une dizaine de questions.

Pêle-mêle, ils veulent savoir si Messenger Kids restera toujours sans publicité, si des tierces parties recevront des informations sur les parents ayant téléchargé cette application, et ce qu'il en est exactement de la « famille de compagnies Facebook » pouvant accéder aux données des jeunes utilisateurs, ce qui se passera pour les données lorsque les utilisateurs auront 13 ans, si des informations sur la géolocalisation seront récupérées, s'il existe un âge minimum, etc.

Les sénateurs attendent une réponse écrite d'ici le 4 janvier 2018.

Copié dans le presse-papier !

Vous vous souvenez du film de 1983 ? Hé bien une nouvelle version se prépare pour l'année prochaine, sous la forme d'une série interactive.

Le premier teaser a été mis en ligne (une trentaine de secondes seulement) et permet de donner le ton : il surfe sur les importantes fuites de données de ces dernières années, plutôt nombreuses.

Le concepteur de jeux vidéo Sam Barlow (Her Story) est aux commandes, en partenariat avec la start-up Eko, la société de cinéma MGM et M ss ng p eces. Attendons maintenant de voir quelle forme prendra exactement cette nouvelle adaptation : jeux vidéo, série interactive, un peu des deux ?

À nos confrères de Variety, Sam Barlow explique que WarGames 2018 essayera de « répondre aux questions soulevées par le film original et d'en poser de nouvelles dans un monde où la technologie a fondamentalement changé nos vies ».