du 28 août 2018
Date

Choisir une autre édition

C'est en tout cas l'information relevée par nos confrères de The Intercept. Ils ont en effet pu consulter des documents internes allant dans ce sens et portant la mention « Google confidential ». Le projet porterait le nom de Dragonfly.

Cette version censurée du moteur de recherche mettrait sur liste noire les sites web et les requêtes relatifs aux droits de l'Homme, à la démocratie et à la religion. Bref, il s'agirait d'une version filtrant automatiquement les requêtes à la manière du Grand Firewall de Chine.

Pour rappel, en 2010 Google avait décidé d'arrêter la censure sur son site Google.cn, renvoyant ses utilisateurs vers la version hongkongaise du moteur de recherche.

Google préparerait une version censurée de son moteur de recherche pour la Chine
chargement Chargement des commentaires...