du 15 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Nommée Agones, elle est censée faciliter l'hébergement de parties massivement multijoueurs, « devenues de plus en plus populaires ». Le succès des jeux de tir en arène à la PlayerUnknown's Battlegrounds semble susciter quelques inspirations.

Agones s'appuie sur Kubernetes, l'outil open source de référence pour l'orchestration de serveurs physiques et virtuels fondés sur Docker. L'idée est de créer une solution commune à l'industrie, qui passe aujourd'hui par des outils propriétaires pour redimensionner les serveurs en fonction de la charge sur les jeux.

Le logiciel doit aussi unifier les services tiers (comme les comptes, les inventaires...) sur Kubernetes, pour en simplifier leur gestion. Il est installable sur des clusters Kubernetes, comme GKE et minikube. Un guide d'installation est fourni.

Google prévient que le logiciel n'en est qu'à ses balbutiements. La société compte bientôt ajouter une fonction Flottes, permettant d'attribuer rapidement à des joueurs un lot de serveurs prêts à être utilisés.

Google prépare sa plateforme d'hébergement de jeux en ligne, avec Ubisoft
chargement Chargement des commentaires...