du 07 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

En août 2016, l'éditeur avertissait les développeurs : les Chrome Apps étaient condamnées et ne devaient pas survivre à 2017. Au 1er janvier, la fonction sera donc supprimée de Chrome.

En pratique, ce changement ne devrait pas avoir un grand impact. Google indiquait déjà l'année dernière que la fonctionnalité ne servait qu'à moins de 1 % des utilisateurs. Pour l'immense majorité, les extensions font leur travail. Elles restent bien entendu en place.

Même si les développeurs étaient prévenus, Google leur envoie actuellement un email dans le cas où ils auraient encore au moins une Chrome App sur le Web Store. La société y indique également travailler sur l'arrivée future des Progressive Web Apps sur les ordinateurs de bureau pour la mi-2018 (même si elle estime ces délais encore « bruts »).

Rappelons que les PWA sont déjà mises en avant sur Android depuis un moment. Elles ne désignent pas une technologie en particulier, mais sont une appellation parapluie pour divers standards. L'ensemble forme des applications web que l'on utilise comme si elles étaient natives (ou presques), avec raccourcis, notifications et autres.

Notez également que même si Google pousse à leur utilisation, les autres principaux éditeurs travaillent tous à leur support dans leurs navigateurs ou l'ont déjà fait, notamment Apple, Mozilla et Opera.

Google met fin aux Chrome Apps et renvoie vers les Progressive Web Apps
chargement Chargement des commentaires...