du 18 juin 2020
Date

Choisir une autre édition

Google et Parallels s’allient pour porter des applications Windows sur Chrome OS

Une alliance de poids puisque le premier fournit la plateforme, l’autre sa maitrise de la virtualisation. Parallels s’est pour rappel d’abord fait un nom par son Desktop, un client de virtualisation très bien intégré pour macOS. 

Il fut le premier à proposer par exemple la capacité de sortir les applications Windows de la fenêtre du client pour s’en servir séparément, au milieu des applications macOS. Elles peuvent même être épinglées dans le Dock. VMware, avec Fusion, fait aujourd’hui la même chose.

L’éditeur a désormais pour mission de porter vers Chrome OS des applications Windows complète. Il vient ruer dans les brancards de CodeWeaver, dont la bêta de Crossover Chrome OS propose un mécanisme global de compatibilité.

Pour Parallels cependant, il s’agira de proposer des applications spécifiques, dont l’intégration sera travaillée. L’offre sera réservée aux clients Chrome Enterprise, donc à destination des entreprises en priorité. 

Parallels promet des logiciels complets, dont Office, une productivité boostée et bien sûr une réduction des coûts, puisque les entreprises n’auront plus à gérer plusieurs plateformes.

On ne sait cependant pas comment l’éditeur va procéder, aucun détail technique n’est donné. Peut-être une version spécifique de son Remote Application Server pensée pour Google Cloud ? Auquel cas la virtualisation se ferait sur le serveur pour un résultat certes rapide, mais nécessitant une connexion correcte. 

chargement Chargement des commentaires...