du 08 octobre 2019
Date

Choisir une autre édition

La mise à jour 4.1 de l'interface de gestion de la box vient d'être mise en ligne, apportant quelques améliorations et corrections de bugs, mais surtout cette nouvelle fonctionnalité.

On ne peut utiliser que des images ARM64 avec EFI, Free proposant par défaut celles de Debian, Fedora et Ubuntu utilisées dans les services de Cloud. Un choix qui limite les possibilités, mais permet au FAI d'éviter de trop décevoir sur l'expérience et les performances.

Les VM peuvent se partager trois cœurs du SoC (qui en compte quatre, un réservé pour la Freebox), jusqu'à deux maximum pour une machine. Sur les 2 Go présents, 1 Go reste réservé au système, la barrette de mémoire SO-DIMM pouvant être remplacée.

Nous avons pu échanger avec l'équipe de Free et tester ce dispositif qui se repose sur l'habituel couple QEMU/KVM, l'occasion d'analyser les performances de la Freebox Delta. 

Vous retrouverez nos articles détaillés sur le sujet sur INpact-Hardware :

La gestion des machines virtuelles débarque sur la Freebox Delta
chargement Chargement des commentaires...