du 27 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Cela fait maintenant plus d'un an que le moteur de recherche teste cette modification, désormais en cours d'installation pour les sites suivant une liste de recommandations et n'ayant pas une version unique de leurs pages.

Si tel est le cas, la version mobile (non-AMP) sera utilisée pour l'indexation et le référencement, alors que l'usage de Google se fait de manière croissante, et majoritairement, depuis un smartphone. Les sites concernés sont notifiés dans la Search Console.

L'équipe précise qu'il n'y a bien qu'un seul index, prenant en compte la version mobile d'un site en priorité dans certains cas. Un mouvement qui devrait s'intensifier dans les années à venir.

De plus, un site non concerné par une analyse « mobile first » ne sera pas moins bien référencé qu'un autre.

Google déploie son index « mobile first »
chargement Chargement des commentaires...