du 23 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Le géant de Mountain View a déclaré ses dépenses d'influence au Congrès américain, hier. Avec 21 millions de dollars investis en 2018 (dont 4,9 millions sur le dernier trimestre), il bat son propre record de 18 millions en 2017, rapporte Bloomberg. Facebook a officiellement dépensé près de 13 millions de dollars.

L'année a été particulièrement compliquée pour les géants du numérique, entre les scandales sur la vie privée (dont Cambridge Analytica), l'entrée en application du RGPD qui donne des idées aux parlementaires américains et la première sanction de la CNIL (50 millions d'euros contre Google) sur cette base.

Dans un billet de blog, le groupe met plutôt en avant son soutien de deux millions de dollars à la fondation Wikimedia, spécifiquement à son fonds de stabilité à long terme (Wikimedia Endowment).

Google dépense 21 millions de dollars en lobbying à Washington, et donne 2 millions à Wikimedia
chargement Chargement des commentaires...