du 15 novembre 2019
Date

Choisir une autre édition

RCS, pour Rich Communication Services, est le successeur du SMS et la technologie que Google pousse sur le devant de la scène comme alternative aux messageries de type WhatsApp. L’éditeur veut ainsi son propre iMessage (Apple).

RCS autorise des fonctions désormais classiques des messageries modernes : groupes de conversations et gestion des participants, indicateurs de frappe, statuts de lecture, utilisation de la data, envoi de photos et vidéos de meilleure qualité, etc.

Le changement a déjà été déployé en France, au Royaume-Uni ou encore au Mexique plus tôt cette année. C’est donc au tour des États-Unis d’être concernés, la migration devant être terminée avant la fin de l’année.

On fera quand même remarquer que Google arrive encore une fois bien tard dans ce secteur. La concurrence était déjà féroce, mais l’inertie des habitudes risque fort d’empêcher l’entreprise d’arriver à ses fins. Il sera notamment très difficile de déloger Messenger et WhatsApp, sans parler de clients comme Telegram qui permettent une utilisation uniforme sur l’ensemble des plateformes.

Google débute le déploiement du RCS aux États-Unis
chargement Chargement des commentaires...