du 11 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Pour activer l'enceinte connectée, vous pouvez prononcer les mots Ok Google, ou bien taper (doucement) dessus. Problème, un dysfonctionnement du mécanisme tactile touche certaines Home Mini : elles écoutaient alors de manière aléatoire sans demande de l'utilisateur.

Seuls des modèles récupérés lors de l'événement Made by Google sont concernés affirme Google. Le géant du Net ajoute avoir déployé un patch le 7 octobre pour corriger le problème. Les précommandes ne sont pas touchées, à moins que la mise à jour ne leur soit directement appliquée.

Ce souci soulève une nouvelle fois la question de la vie privée avec une enceinte connectée à l’écoute de vos paroles, y compris lorsque vous ne l’avez pas sonnée à cause d’un bug logiciel.

Google corrige un bug sur son enceinte Home Mini : elle se montrait parfois trop à l’écoute
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

On sait depuis quelques temps maintenant que le constructeur chinois va renforcer sa présence chez nous, après sa montée en puissance en Espagne.

C'est désormais le grand jour, un premier magasin ouvrant dans le centre de Paris à 17h. Attendez-vous à voir de nombreux médias faire le jeu de la marque (attendue et très communautaire) tout au long de la journée. Un Facebook live se tiendra dès 14h.

Cette boutique devrait reproduire celles déjà en place dans d'autres pays, et permettre d'acheter plus facilement nombres de produits Xiaomi, comme ses smartphones, accessoires et autres solutions réseau (voir notre analyse).

Copié dans le presse-papier !

Encore et toujours des suites pour les failles Meltdown et Spectre, dont les chercheurs continuent de trouver des variantes.

Les nouvelles venues sont nommées 3a et 4 (CVE-2018-3640 et CVE-2018-3639). Leurs détails ont été communiqués à l'US-CERT par Google et Microsoft. Exploitées, elles permettraient à un pirate d'obtenir des informations sensibles.

Une partie des correctifs déjà en place, notamment dans les navigateurs, atténue le risque. Il faudra par contre en repasser par de nouveaux firmwares.

Dans un communiqué, Intel explique avoir déjà envoyé son microcode en version bêta à tous les constructeurs concernés pour des tests. Dans cette mouture, il devient possible de couper l'exécution spéculative, entraînant une chute de performances de l'ordre de 2 à 8 %.

Cependant, Intel précise bien que cette coupure est désactivée par défaut. Le fondeur transfert sur l'utilisateur le choix épineux : performances maximales ou sécurité ? Dans une note technique, Microsoft indique de son côté travailler également avec AMD et ARM, eux aussi concernés.

Copié dans le presse-papier !

Après avoir lancé son premier NAS avec six emplacements physiques en septembre dernier (le DS3018xs), le fabricant reprend le même châssis, mais descend d'un cran. Le DS1618+ dispose en effet de six emplacements de 3,5 pouces, mais peut en gérer jusqu'à 16 avec deux unités d'expansion DX517.

Le NAS est animé par un SoC Intel Atom C538 avec 4 Go de mémoire vive (extensibles jusqu'à 32 Go). La connectique comprend quatre ports réseau gigabit, deux USB 3.0 et deux eSATA. Un emplacement PCIe 3.0 x8 est également présent.

Le fabricant annonce des débits maximum de 1,55 Go/s en lecture et de 585 Mo/s en écriture… à condition d'utiliser un port 10 Gb/s proposé en option. La disponibilité est immédiate, mais le prix n'est pas indiqué.

Copié dans le presse-papier !

Comme son nom l'indique, celui-ci dispose de 16 emplacements (12 de 3,5 pouces et 4 de 2,5 pouces). Il est animé par un CPU Ryzen 3 1200, 5 1600 ou 7 1700, épaulé par 4 à 64 Go de mémoire vive.

Série « X » oblige, le NAS dispose de deux ports réseau à 10 Gb/s (compatibles 1, 2,5 et 5 Gb/s), en plus de quatre ports gigabit et huit USB 3.0.

Trois emplacements PCIe sont aussi de la partie : 1x PCIe 3.0 x8, 1x PCIe 3.0 x4 et 1x PCIe 2.0 x4). Côté logiciel, le package QuAI est de la partie, ainsi que vQTS pour virtualiser l'interface d'administration QTS. Tous les détails du TS-1677X sont disponibles par ici.

Comme d'habitude, le fabricant annonce une disponibilité immédiate, mais ne donne aucun prix. Pour rappel, le TS-1277 avec 12 emplacements et un Ryzen 5 1600 est vendu plus de 2 500 euros.

Copié dans le presse-papier !

Le format semble en plein essor depuis qu'Apple l'a adopté par défaut dans iOS, pour des questions d'efficacité. Il est également supporté en lecture par Windows 10 depuis la récente April Update.

La nouvelle version de GIMP en profite donc, en import comme en export,

Cette mouture 2.10.2 corrige également 44 bugs, ajoute deux nouveaux filtres GEGL (Spherize et Recursive Transform), améliore la prise de captures sous Windows et le calcul d'histogrammes, et attire l'attention des développeurs sur la nouvelle documentation du XCF, le format de travail de GIMP.