du 09 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Une mise à jour de Google Maps, diffusée dans la journée sur Android et iOS, est censée apporter l’assistant vocal, d’abord promis pour l’été dernier. Le système permettra de contrôler l’itinéraire, de répondre à des SMS et de gérer la musique. La version Android sera compatible avec d’autres messageries, comme Facebook Messenger, Telegram et WhatsApp.

Le groupe promet aussi un mode « interpréteur » pour son assistant, avec traduction en temps réel des conversations. 27 langues sont prévues au lancement, d’abord dans les enceintes Google Home et l’écran Home Hub. Aucune date n’a été fournie.

Il dévoile aussi Google Assistant Connect, des outils spécifiques pour connecter un objet à un autre intégrant l’assistant. L’idée est d’exploiter les capacités d’un objet existant dans un autre, sans avoir à intégrer soi-même les outils de Google.

TechCrunch prend l’exemple d’un écran e-ink affichant la météo et le calendrier, obtenant les infos depuis une enceinte connectée. Amazon propose déjà un système similaire avec Alexa Connect Kit.

Sans autre appareil dans la pièce (donc sans accès aux capacités en ligne de Google), il pourra répondre à des requêtes simples, comme allumer ou éteindre une climatisation. Des détails sont promis dans l’année.

Google Assistant débarque dans Maps, un mode interpréteur en temps réel prévu
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

C’est ce soir qu’aura lieu comme prévu la conférence d’Apple, attendue de pied ferme sur le terrain des services, particulièrement dans les domaines du streaming et de la presse.

Si l’on en croit le Wall Street Journal, Apple préparerait également une nouvelle application TV nettement plus intégrée, d’autres sociétés pouvant y déverser leurs contenus.

Il serait par exemple possible de s’abonner à des bouquets comme ceux de HBO ou Showtime, mais tous les contenus seraient réunis dans une même interface, sans avoir besoin d’une application tierce. Les exemples cités seraient proposés à 9,99 dollars chacun par mois.

Quant à la partie presse, le WSJ évoque pas moins de 200 magazines rassemblés dans un abonnement à 9,99 dollars par mois.

La conférence est prévue pour 18h et sera retransmise comme souvent depuis le site officiel.

Nous assurerons un suivi en direct de l’évènement.

Copié dans le presse-papier !

La bêta de Fedora 30 ne sortira pas comme prévu demain. La nouvelle date envisagée est le 2 avril, si tout se passe bien, comme le rapporte Phoronix.

À la source du problème, un bug particulièrement bloquant dans la version Arm du système, qui l’empêche d’avoir une navigateur installé à cause de soucis spécifiques liés à Firefox.

Les développeurs prévoient donc de passer sur Epiphany pour contourner le problème. Seulement voilà, cette « dérivation » n’était pas prête au moment de valider la bêta.

Espérons que Fedora 30 n’accumulera pas trop de retard, la mouture précédente étant sortie plusieurs semaines après la date initialement envisagée.

Copié dans le presse-papier !

Le changement sera actif le 31 mars, juste avant la fermeture d'Inbox. Il est la conséquence d'une nouvelle API annoncée par Google en octobre dernier.

« Cette modification signifie que tous les déclencheurs Gmail et l’action Créer un brouillon seront supprimés d’IFTTT », explique le service. Par contre, après échange avec les équipes de Google, les actions Envoyer un email et Envoyez un email à vous-même resteront disponibles.

Selon IFTTT, les modifications apportées par Google imposent une refonte en profondeur de la manière dont Gmail est intégré. Cela aurait demandé beaucoup de ressources pour au final une expérience utilisateur dégradée.

« Nous entretenons depuis longtemps de bonnes relations avec Google et soutenons leurs efforts pour améliorer la sécurité, même si cela est une déception pour certains », affirme IFTTT.

Copié dans le presse-papier !

Vous êtes plutôt Vi(m) ou Emacs ? La nouvelle ne vous intéressera sans doute pas. Mais si vous êtes utilisateur de cet éditeur pour terminal, les quelques nouveautés annoncées pourraient retenir votre attention.

Car bien qu'il s'agisse d'un changement de numéro de version majeur, il n'y a pas de grand chamboulement, si ce n'est le défilement doux (une ligne à la fois) par défaut, et quelques changements dans les paramètres et raccourcis.

Comptez tout de même plus de 300 retouches depuis la mouture 3.2 sortie en novembre dernier.

Copié dans le presse-papier !

La nouvelle version du navigateur vient d'arriver dans le canal bêta et introduit quelques améliorations pour les développeurs.

Il est question du support des éléments privés dans une classe pour JavaScript, de nouvelles méthodes pour Feature Policy, permettant de déclarer ou de connaître la liste des fonctionnalités autorisées, etc.

Une page ne pourra désormais plus utiliser window.open() pour ouvrir en ouvrir une autre à la fermeture de celle en cours, même si le bloqueur de pop-ups est désactivé. La liste complète des changements est accessible par ici.

Les outils développeurs vont également être renforcés. Le détail est visible par là. On attend désormais de voir les nouveautés côté utilisateur, outre un renforcement de la navigation privée, déjà évoqué.