du 26 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Gmail change de look et apporte de nouveaux services

L'information avait fuité il y a une dizaine de jours, c'est désormais officiel : un nouveau Gmail est là. Avant de revenir plus en détails sur les améliorations, en voici les grandes lignes.

Il arbore une interface qui se veut plus simple et plus efficace, misant sur des éléments arrondis et des fonctionnalités pratiques, parfois déjà proposées via des extensions.

C'est le cas de « snooze » qui permet de demander une nouvelle alerte pour un email à traiter un peu plus tard, la mise en avant d'emails sans réponse, avec des propositions prédéfinies, désormais aussi accessibles en ligne (c'était déjà le cas dans les applications).

Pour les entreprises, Google mise sur un mode « Confidentiel ». On peut y établir une date d'expiration ou révoquer des messages précédemment envoyés. Un mot de passe envoyé par SMS peut également être exigé.

Un renforcement de la sécurité appréciable même si l'on attend de vérifier son fonctionnement pratique, une copie de l'email pouvant dans tous les cas être préservée (ne serait-ce que par une capture d'écran). On aurait également apprécié l'intégration d'une couche de chiffrement via une clé fournie par l'utilisateur, toujours pas d'actualité.

Il est aussi question d'alertes plus visibles en cas de spam détecté et d'une meilleure intégration de services tiers. La société en profite pour rappeler qu'elle ne scanne plus le contenu des emails à des fins publicitaires.

Toutes ces nouveautés vont progressivement se déployer dans les semaines à venir, mais il est possible d'accélérer un peu les choses :

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Dans un discours au Yahoo Finance All Market Summit, Willima Hinman, le directeur de la SEC, se montre prudent sur la régulation de ces crypto-monnaies. Pour le moment, il estime que Bitcoin et Ethereum ne sont pas des titres financiers, donc qu'il n'est pas nécessaire de leur appliquer le régime de transparence de la finance classique. Du moins pour le moment.

En réponse à cette nouvelle, le prix d'un ether a atteint un pic à 526 dollars le 14 juin, contre 474 dollars le même jour. Il est retombé à 494 dollars ce 18 juin. La valeur d'un bitcoin avait, elle, atteint 6 644 dollars, contre 6 433 actuellement.

Copié dans le presse-papier !

Dans un entretien au Monde, deux des dirigeants du studio polonais (à l'origine des The Witcher) livrent leur réaction à l'arrivée de syndicats dans le secteur, Game Workers Unite outre-Atlantique et le STJV en France. Alors qu'une première grève a éclaté dans un studio hexagonal.

« Sortir un jeu c’est, à chaque fois, aussi dur que si on envoyait des gens sur Mars. Mais s’il y a des syndicats, on fait quoi ? On ne décolle plus ? À l’origine, les syndicats ont été créés pour protéger les travailleurs peu payés, non ? Ces gars-là ne sont pas des travailleurs peu payés, ce sont des professionnels extrêmement qualifiés » lance ainsi Marcin Iwinski, le cofondateur de CD Projekt.

La société a été publiquement épinglée par des employés l'an dernier, via des commentaires négatifs sur la plateforme Glassdoor. Les responsables répondaient déjà que leur approche du développement n'était pas pour tout le monde.

Copié dans le presse-papier !

La firme à la Pomme est généralement des plus discrètes sur ses projets en cours, mais nous savons déjà depuis longtemps qu'elle travaille sur les véhicules autonomes.

Elle vient de se renforcer dans ce domaine en recrutant Jaime Waydo, auparavant ingénieur chez Waymo (Google) et au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA. Cette information a été confirmée à Reuters par Apple.

« Nous souhaitons bonne chance à Jaime dans sa prochaine entreprise » lâche simplement Waymo à Firstpost.

Copié dans le presse-papier !

Le 12 juin, la  la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) a démantelé le forum Black Hand, une place de marché de l'Internet clandestin, claironne le ministère de l'Action et des comptes publics (PDF). Actif depuis deux ans, il aurait proposé des armes, faux papiers, données bancaires et des stupéfiants, comptant 3 000 utilisateurs.

L'opération, inédite en France selon le gouvernement, a mené à la saisie de matériel informatique, de faux papiers, de près de 4 000 euros en liquide et de 25 000 euros en crypto-monnaies. Les données du site ont aussi été récupérées. L'administratrice a été arrêtée. Quatre suspects ont été déferrés au parquet de Lille. L'Office central de la lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC) devrait poursuivre l'enquête.

En parallèle, Europol, avec les autorités françaises (l'OCLCTIC), britanniques et thaïlandaises, a démantelé le groupe Rex Mundi. Un pirate français, accusé d'avoir contribué à de l'extorsion ciblant des sociétés britanniques, a été arrêté en Thaïlande. En mai 2017, une de ces entreprises a laissé fuiter des données d'utilisateurs. Le pirate réclamait 580 000 euros pour éviter toute publication, 825 000 euros pour une méthode de correction de la faille, avec 210 000 euros d'astreinte par jour, à payer en bitcoin. Cinq personnes avaient été arrêtées en juin 2017 par les autorités françaises, et deux autres en octobre. Huit personnes ont donc été appréhendées au total.

Enfin, le bras droit du tenancier de la place de marché The Silk Road, fermée en 2013, passera devant la justice américaine. Roger Thomas Clark (« Variety Jones »), le mentor supposé de Ross Ulbricht, est extradé vers les États-Unis depuis la Thaïlande, où il était en prison depuis deux ans et demi. Pour sa part, Ross Ulbricht a déjà été condamné à perpétuité.

Copié dans le presse-papier !

Le 3 juillet prochain, SFR Sport Europe changera de nom, mais aussi de tarif. Ce pack de chaînes est actuellement facturé 5 euros pour les abonnés SFR et 10 euros pour les autres (via une remise de 5 euros).

Ce montant va presque doubler, nous apprend L'Équipe. Reste à savoir quelles évolutions viendront justifier cette nouvelle hausse.

Pour rappel, l'offre SFR Sport de base était « offerte » à son lancement (parfois de force) aux abonnés, et facturée 9,99 euros par mois en OTT. Fin mars, elle était remplacée par SFR Sport Europe.