du 04 février 2019
Date

Choisir une autre édition

C'est en tout cas l'information remontée par DigiTimes en se basant sur des retours de plusieurs observateurs. De son côté, le fabricant a refusé de commenter « les spéculations du marché ».

En cause, des ventes en baisse sur les cartes mères et les cartes graphiques. De 16 millions en 2016, les premières sont passées à 12,6 millions en 2017 et 11,45 millions en 2018. Cette année, elles devraient rester au-dessus de 10 millions.

Sur les cartes graphiques, il était question de 3,5 millions en 2016, 4,8 millions en 2017 (le marché était alors poussé par les cryptomonnaies) et de nouveau 3,5 millions en 2018. Ce segment ne devrait pas être touché par les licenciements, qui cibleraient donc principalement les équipes en charge des cartes mères.

Gigabyte se préparerait à licencier 5 à 10 % de ses effectifs au premier semestre
chargement Chargement des commentaires...