du 30 août 2019
Date

Choisir une autre édition

Dans un billet de blog, le réseau social affirme que LionMobi (basé à Hong Kong) et JediMobi (à Singapour) ont mis en ligne sur le Play Store des applications intégrant un malware. 

Son but : « créer de faux clics d’utilisateur sur des publicités Facebook apparaissant sur les téléphones des utilisateurs », faisant ainsi croire à une interaction humaine.

Ils ont été bannis de l'Audience Network de Facebook et leurs comptes ont été supprimés. Les annonceurs lésés par cette fraude ont été remboursés en mars. Le réseau social affirme que « cette action en justice est l'une des premières du genre contre cette pratique ».

Fraude aux clics sur des publicités : Facebook attaque en justice deux développeurs
chargement Chargement des commentaires...