du 07 mai 2019
Date

Choisir une autre édition

Franck Courchamp (CNRS) : « on entre dans une sixième extinction de masse »

La plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) vient de publier un rapport alarmant sur la biodiversité. L’écologue Franck Courchamp du CNRS revient sur les conclusions.

« L’état de tous les écosystèmes de la planète a même empiré au cours de ces deux voire trois dernières décennies. Ce qui peut paraître paradoxal puisque nous connaissions déjà le problème et que des engagements forts ont commencé à être pris », explique-t-il.

« On peut considérer qu’on est en train de rentrer dans une sixième extinction de masse. Plus précisément, depuis l’arrivée de l’homme sur Terre, on estime qu’au moins 2 % des espèces vivantes se sont éteintes, et cela pourrait rapidement atteindre 25 % au moins si rien n’est fait pour enrayer le déclin actuel ».

Sans grande surprise, « il y a cinq facteurs globaux, tous d’origine humaine ». Seul point positif : « il est possible d’enrayer ce déclin » avec « des politiques ambitieuses de protection des espèces ».

chargement Chargement des commentaires...