du 15 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Framasoft s'explique sur l'indisponibilité de Framapic

Le service d'hébergement de photos était inaccessible du 17 août au 24 septembre. L'association explique que cette indisponibilité suit « une vague de plusieurs signalements par semaine » nécessitant son intervention.

Ces réclamations n'ont pas été du goût de l'hébergeur du service, Hetzner, qui a laissé à Framasoft « 24 heures pour migrer framapic.org hors de son réseau ». Après une tentative infructueuse de solution, il a été décidé de déplacer le service ailleurs.

Quelques limitations ont été mises en place pour éviter de nouveaux problèmes, à commencer par le bannissement des nœuds de sortie du réseau Tor. Un choix « douloureux » pour l'équipe convaincue de l'intérêt de ce réseau, mais « un nombre conséquent de signalements concernaient des images envoyées via Tor ».

De plus, les adresses IP ayant déjà fait l'objet d'un signalement seront aussi bannies du service, ce qui était déjà plus ou moins le cas précédemment. D'autres blocages pourraient intervenir si cela s'avère nécessaire à l'avenir.

Framasoft précise que la fermeture temporaire de Framapic ne constituait pas un blocage des usages du fait de son initiative CHATONS misant sur la décentralisation. Ainsi, d'autres hébergeurs proposaient un service similaire.

chargement Chargement des commentaires...