du 14 mai 2020
Date

Choisir une autre édition

Fraîchement découverte, la comète C2020 F8 (SWAN) se dévoile en photo et s’approche du Soleil

Elle a été repérée par un astronome amateur en Australie, Michael Mattiazzo, « sans même regarder le ciel », explique le Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS). Il a en effet utilisé des cartes du ciel en ultraviolet publiées sur Internet et provenant de l’instrument franco-finlandais du LATMOS à bord de la sonde spatiale SoHO (Solar and Heliospheric Observatory). Depuis 1996, une dizaine de comètes ont ainsi été repérées par des « amateurs ».

Le 15 avril, elle « dégazait environ 1,3 tonne de vapeur d’eau par seconde », indique Michael Combi, de l'université du Michigan et expert en comètes dans l'équipe SWAN (Solar Wind ANisotropies) qui a donné son nom à la comète. Jean-Loup Bertaux, autre membre de l’équipe et investigateur principal initial du projet ajoute que « c'est déjà trois fois plus que la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko à son meilleur, lorsqu'elle a été visitée par la mission Rosetta de l'ESA en 2015-2016 ».

En début de semaine, elle est passée à 85 millions de kilomètres « seulement » de la Terre. Plusieurs superbes clichés ont été publiés à cette occasion, notamment par Gerald Rhemann. Fin mai, elle sera à son périhélie, c’est-à-dire au plus proche du Soleil. Nul doute qu’elle aura d’ici là l’occasion de refaire parler d’elle.

chargement Chargement des commentaires...