du 22 août 2018
Date

Choisir une autre édition

En juillet 2016, l'Autorité de la concurrence validait – sous conditions – le rachat de Darty par la Fnac. Le nouveau groupe devait céder cinq boutiques Darty (Wagram, Italie 2, Belleville, Saint-Ouen et Vélizy) et la Fnac de Beaugrenelle à un ou plusieurs concurrents.

En juillet de cette année, l'ADLC monte au créneau et inflige une amende de 20 millions d'euros au groupe pour ne pas avoir réalisé la vente de trois des six magasins : Fnac Beaugrenelle, Darty Belleville et Saint-Ouen. Un montant jugé « disproportionné » par Fnac Darty, qui examinait fin juillet les voies de recours à sa disposition. Nous n'avons pas de nouvelles depuis.

À Beaugrenelle, aucun contrat de cession ou de repreneur n'ont été présentés regrette l'Autorité. De son côté, le groupe affirme avoir demandé une extension du délai pour tenir son engagement, refusée par l'ADLC.

Concernant les deux boutiques de Belleville et Saint-Ouen, le repreneur présenté par Fnac Darty « n'a pas été agréé par l'Autorité car il ne présentait pas toutes les caractéristiques requises pour concurrencer efficacement la nouvelle entité sur les produits bruns et gris ».

En plus d'une sanction financière, l'Autorité impose à Fnac Darty de « céder les magasins Darty Montmartre et Darty Passy en substitution » des trois qui n'ont toujours pas été vendus. Un repreneur, autorisé cette fois-ci par l'Autorité, s'est manifesté début août : Boulanger.

Fnac Darty : 20 millions d'euros d'amende par l'ADLC, Boulanger va racheter deux boutiques
chargement Chargement des commentaires...