du 13 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Firefox veut bloquer les pop-ups internes aux pages et demande votre aide pour connaitre les sites concernés

C'est par un tweet d'Ehsan Akhgari, développeur chez Mozilla, que l'on apprend que l'équipe de Firefox travaille sur un moyen de bloquer les pop-ups « in-page ». Il s'agit, pour faire simple, de ces fenêtres « modales » qui s'affichent pour mettre en avant un abonnement à des réseaux sociaux, une publicité ou une newsletter.

Elles sont le plus souvent considérées comme gênantes par les internautes mais ne sont pas spécialement bloquées. Google a maintes fois indiqué qu'il comptait lutter contre une telle pratique, mais force est de constater que c'est plutôt inefficace. Même son récent bloqueur de publicités ne semble pas agir contre les sites qui abusent de cette pratique.

Du côté de Firefox, l'équipe constitue une liste de sites concernés, et demande aux utilisateurs de lui soumettre des cas où ils ont rencontré une fenêtre qui pouvait leur poser problème :

Cette soumission peut être facilitée par l'utilisation d'une extension disponible sous Chrome et Firefox, vous permettant de signaler un cas qui sera analysé par les développeurs.

Car le problème est là : ces « pop-ups » peuvent avoir des utilisations légitimes. Faire apparaître une fonction de connexion, alerter l'utilisateur d'un problème sur son compte. Sur Next INpact, nous utilisons un tel dispositif pour signifier la fin d'un abonnement par exemple.

Comme pour d'autres solutions techniques comme les cookies, le stockage local ou JavaScript, le blocage total n'est donc pas la bonne approche. Reste à voir celle qui sera mise en place par Mozilla.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Nouvelle fonctionnalité, récemment confirmée par Apple : lors d'un appel au 911, la position géographique de l'utilisateur sera automatiquement transmise à la police.

La fonctionnalité, basée sur HELO (Hybridized Emergency Location), doit permettre une amélioration du temps de réponse de la police ou toute autre entité impliquée, 80 % des appels étant passés depuis des smartphones.

Apple précise dans une page explicative que seul le centre d'urgence sera en mesure de collecter la position géographique.

Pour l'instant, rien n'indique que l'entreprise veuille étendre ce mécanisme à d'autres pays.

Copié dans le presse-papier !

C'est l'information relayée par Bloomberg. L'affaire porte sur un brevet du Korea Advanced Institute of Science and Technology (KIST) autour de la technologie de gravure FinFET, et elle remonte à décembre 2016.

Nos confrères ajoutent que Qualcomm et GlobalFoundries ont également été reconnues coupables par le jury fédéral, mais sans avoir à payer de dommages et intérêts.

Selon le jury, la violation de brevet de Samsung était « intentionnelle », laissant la possibilité à un juge de tripler la mise pour arriver à 1,2 milliard de dollars. « Nous examinerons toutes les options pour obtenir un résultat raisonnable, y compris un appel » indique Samsung dans un communiqué repris par Bloomberg.

Copié dans le presse-papier !

L'année dernière, le géant de Santa Clara dévoilait ses premiers produits grand public exploitant sa technologie 3D XPoint. Malgré leur nom, ces modules M.2 étaient utilisés comme de simples caches pour un disque dur ou un SSD, promettant une accélération de la réactivité de la machine.

Intel expliquait alors que ses partenaires proposeraient des modules Optane Memory dans leurs machines, ou en bundle avec leurs cartes mères. La société a dévoilé d'autres formats pour sa gamme Optane : des SSD plus classiques pour le monde de l'entreprise et nos PC ou même des modules DIMM.

Mais voilà, certains constructeurs sont un peu optimistes dans leur présentation des modules Optane Memory. Comme l'a relevé ExtremeTech, c'est au moins le cas de Dell et HP qui n'hésitent pas à fusionner la quantité de ce cache M.2 avec celle de la mémoire du système (DDR4).

Un mélange des genres trompeur, puisque ces deux solutions n'ont rien à voir, leurs valeurs ne pouvant en aucun cas être ainsi fusionnées. Espérons qu'Intel rappellera rapidement ses partenaires à l'ordre.

Copié dans le presse-papier !

C'est ce que l'on appelle avoir le sens du timing. Alors que se tient en ce moment la conférence UNISPACE+50 dont le but est de définir une « utilisation durable de l'espace pour contribuer à la durabilité de la vie sur Terre », le président américain demande « au Département de la Défense et au Pentagone de commencer immédiatement le processus nécessaire pour établir une force spatiale en tant que sixième branche des forces armées ».

« Nous allons avoir une armée de l'air et une force armée de l'espace, séparée mais égale » ajoute Donald Trump dans sa déclaration sur l'espace. Pour rappel, les forces américaines comprennent également l'armée de terre, la marine, le corps des Marines et les garde-côtes.

Copié dans le presse-papier !

Fin mars, le fabricant lançait trois smartphones : les P20 Lite, P20 et P20 Pro. Bien différents, ils sont proposés à des tarifs allant de 300 à plus de 700 euros environ.

Le fabricant semble très satisfait du démarrage des ventes. En moins de trois mois, il revendique en effet avoir écoulé « six millions d’unités à travers le monde, en croissance de 81 % par rapport aux ventes de la gamme P10 ».

Huawei ne précise par contre pas la répartition des ventes smartphone par smartphone.