du 14 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

Hier, lors d'un événement à San Francisco, Mozilla a révélé une application de navigation web à la voix, plutôt qu'au clavier, souris ou écran tactile, révèle Cnet. Les commandes pourraient ressembler à « Hey Scout, lis-moi l'article sur les ours polaires ».

Le projet en est à ses balbutiements, selon Mozilla, qui ne l'a présenté qu'en interne. Selon nos confrères, les buts affichés seraient bien de redonner de la pertinence à Firefox, en pleine perte de vitesse, et améliorer l'accessibilité du web.

Firefox Scout pour contrôler son navigateur à la voix
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Une semaine après Iron Fist, c'est donc un autre superhéros du groupe The Defenders qui ne sera pas renouvelé sur Netflix pour une troisième saison. De leur côté, Daredevil et Jessica Jones restent en piste pour le moment.

Sur Twitter, le compte officiel d'Iron Fist indiquait que « l'histoire ne se termine jamais », tandis que celui de Luke Cage affirme qu'il faut « toujours aller de l'avant ». Dans les deux cas, certains y voient le possible retour des superhéros sur une autre plateforme et ont les yeux sont tournés vers Disney (propriétaire de Marvel).

Copié dans le presse-papier !

Il y a quelques jours, le groupe belge Radionomy annonçait le retour du lecteur multimédia pour 2019, avec l'intégration d'un service de streaming en prime.

En attendant, une mise à jour 5.8 était promise, une première depuis la 5.666 de 2013. Après qu'une version de Winamp 5.8 a fuité sur Internet, l'équipe a mis en ligne sa propre mouture. Elle la recommande évidemment pour les téléchargements, afin d'éviter de tomber sur des versions vérolées.

Copié dans le presse-papier !

Suite aux publications de Principled Technologies, largement en sa défaveur, le constructeur n'avait pas spécialement communiqué.

Il semble néanmoins avoir envoyé à nos confrères américains un document dans lequel il revient sur ces chiffres et sur les points qu'il considère problématique. Plus intéressant, il livre ses conseils sur les relevés de performances.

Des points assez basiques, mais pas toujours suivis : ne pas pas réutiliser un OS d'un système à l'autre, utiliser les derniers pilotes/patchs en date, limiter les effets du réseau et des applications tierces, faire attention à la température, etc.

D'autres sont plus sujets à controverse, comme l'emploi de la mémoire la plus rapide disponible. Notamment parce qu'il conteste deux points qui paraissent plus essentiels : adapter la machine testée au marché visé et se mettre à la place de l'utilisateur afin de s'assurer que la configuration a du sens.

Dans tous les cas, la transparence dans les protocoles et la capacité qu'ils ont de pouvoir être reproduits par des tiers sont sans doute deux des points les plus importants. Même si là aussi, ils sont assez peu respectés.

Copié dans le presse-papier !

Le CMS (Center for Medicare and Medicaid Services), l'organisme gouvernemental permettant aux citoyens américains à revenus modestes de souscrire à une assurance maladie à un tarif préférentiel, à laissé filer les données personnelles de quelque 75 000 personnes la semaine dernière.

La faille utilisée par les pirates (le fonctionnement n'a pas été détaillé) a été corrigée dans la foulée, assure le CMS. Les personnes touchées seront contactées ultérieurement par l'agence afin de mettre en place des moyens de « protéger leurs données », qui sont donc déjà dans la nature.

Copié dans le presse-papier !

La commission européenne a donné son feu vert, sans conditions, au rachat de GitHub par Microsoft. Bruxelles estime en effet qu'avec cette acquisition, le géant américain « resterait confronté à une concurrence importante de la part d'autres acteurs » sur les marchés des plateformes de développement de logiciels, des éditeurs de code et des environnements de développement intégré.

La commission s'est également penchée sur l'intérêt qu'aurait Microsoft à restreindre l'utilisation de GitHub avec des outils tiers. Son verdict est clair : « Microsoft ne disposerait pas d'un pouvoir de marché suffisant pour porter préjudice à la nature ouverte de GitHub, au détriment d'outils DevOps et de service en nuage concurrents. La raison en est qu'un tel comportement réduirait la valeur de GitHub aux yeux des développeurs désireux et en mesure de changer de plateforme ».