du 16 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

C'était annoncé, c'est désormais effectif : Mozilla active par défaut la protection contre le pistage dans son navigateur, au sein des appareils mobiles d'Apple. Une première action dans le cadre de sa feuille de route pour 2018 qui va être marquée par de nombreuses évolutions en faveur de la protection de la vie privée.

Pour rappel, Apple a de son côté mis en place il y a quelques mois son Intelligent Tracking Protection (ITP). Ici, la méthode est plus directe puisque tout sera bloqué par défaut, en navigation privée comme classique.

Une action prévue, mais qui prend place dans un contexte favorable avec l'affaire Cambridge Analytica, où il sera plus compliqué pour les acteurs du monde publicitaire de faire entendre leurs critiques. Mozilla explique que cela devrait également accélérer la navigation sur de nombreux sites.

Au passage, l'équipe introduit quelques nouveautés sur iPad comme la possibilité de réorganiser les onglets, le glisser-déposer de liens à travers différentes applications ou encore de nouveaux raccourcis clavier (voir la liste complète).

Firefox bloque les trackers et certaines publicités par défaut sur iOS
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Alors que la conférence du 9 octobre approche à grands pas (et donc l'annonce des Pixel 3), de nouvelles fuites viennent apporter de l'eau au moulin d'un Google Home avec écran tactile.

Selon MySmartPrice (relayé par Ars Technica), il s'agirait d'une enceinte connectée (proche de la Google Home Max) sur laquelle un écran tactile de 7 pouces aurait été greffé, un peu à la manière d'un Amazon Echo Show. Ce produit porterait le nom de Google Home Hub.

Quelques caractéristiques techniques auraient également fuité : Wi-Fi 802.11ac, Bluetooth et détecteur de luminosité ambiante, pour des mensurations de 178,3 x 118,1 × 67,3 mm.

Pour rappel, Lenovo propose déjà son Smart Display avec Google Assistant, tandis que d'autres se préparent (LG, Sony et Archos par exemple). L'arrivée de Google en personne pourrait leur faire une ombre importante.

Copié dans le presse-papier !

L'opérateur s'appuie sur l'infrastructure de Kosc, en partie constituée d'un leg de l'hébergeur roubaisien. Ces trois offres proposent un débit descendant jusqu'à 1 Gb/s et montant jusqu'à 250 Mb/s, avec un engagement de 12 à 36 mois.

Les offres se distinguent par les services. Connect n'intègre qu'une connexion Internet, Express ajoute la téléphonie illimitée et Entreprise des comptes Exchange, une ligne fax et un nom de domaine.

Il est possible de s'inscrire à une newsletter et de tester son éligibilité. Aucune date ni prix ne sont annoncés.

Copié dans le presse-papier !

Mis en ligne et maintenu par l'Agence nationale des fréquences (ANFR) depuis 2003, ce site permet de connaître l'emplacement des stations radio (125 000 sites pour la téléphonie mobile, la TV, la radio, etc.) et les résultats des 45 000 mesures d'exposition aux ondes électromagnétiques.

Avec son nouveau site, l'ANFR veut proposer « une ergonomie plus intuitive et un design plus moderne », tout en améliorant la lisibilité des informations. Les deux principales catégories (sites et mesures) sont désormais distinguées sur la page d'accueil. Le site passe aussi au responsive design pour s'adapter automatiquement à la taille de l'écran.

Copié dans le presse-papier !

Annoncé pour le 18 septembre à 55 dollars, cet APU d'entrée de gamme se montre chez quelques revendeurs depuis hier.

Pour rappel, il s'agit d'un modèle Raven Ridge gravé en 14 nm, mais avec seulement deux cœurs (quatre threads), une fréquence de 3,2 GHz (sans Turbo), 5 Mo de cache (dont 4 Mo de L3), trois unités graphiques et un TDP de 35 watts.

Chez nous, il s'affiche à 57 euros environ, mais est annoncé comme indisponible. Selon nos informations, il n'arrivera dans les stocks que dans le courant de la semaine prochaine dans le meilleur des cas. Patience, donc.

Il sera suivi de deux modèles devant être officialisés d'ici la fin de l'année : les 220GE et 240GE.

Copié dans le presse-papier !

En écho au discours prononcé par Emmanuel Macron lors de la remise du rapport Villani, l’exécutif a annoncé hier le lancement d’un « appel à manifestation d’intérêt », destiné notamment aux entreprises qui souhaiteraient « partager et valoriser leurs données ».

« Nous soutiendrons les initiatives privées d’ouverture et d’échange de données pour que naisse en France, dans tous les secteurs, une économie ouverte de la data compétitive », a rappelé hier Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État au Numérique, au travers d’un communiqué.

Cet appel à manifestation d’intérêt est ouvert jusqu’au 16 novembre, « afin de recueillir l’intérêt et l’avis des acteurs privés et publics sur les initiatives de mutualisation de données qui seraient les plus pertinentes et les modalités les plus adaptées à leur soutien ». À partir des réponses qui seront transmises aux pouvoirs publics, « un appel à projets sera lancé début 2019 ».