du 01 juillet 2020
Date

Choisir une autre édition

La nouvelle mouture du navigateur est disponible, continuant à évoluer sur le terrain d'un meilleur respect de la vie privée et des performances avec WebRender, désormais ouvert aux GPU Intel sous Windows sans limite de définition.

Le tableau des protections (about:protections) précise désormais les mots de passe enregistrés qui pourraient être exposés à une fuite de données et le nombre de cas corrigés. La procédure de désinstallation offre une voie alternative avec un nouveau bouton de réinitialisation, qui permet de corriger certains problèmes.

Les recommandations Pocket sont généralisées au Royaume-Uni. TLS 1.0 et 1.1 sont désactivés, tout comme les dernières suites cryptographiques basées sur DHE, de nouvelles basées sur AES-GCM (SHA2) étant introduites. Sous Linux, le navigateur exigera désormais la présence de GNU libc 2.17, libstdc++ 4.8.1 et GTK+ 3.14 au minimum.

Les développeurs ne sont pas en reste avec des améliorations de leurs outils d'inspection, mais aussi la gestion des sélecteurs CSS :is() et :where(), un nouveau moteur d'expressions régulières, l'API Intl.ListFormat ou encore ParentNode.replaceChildren().

Tous les détails sont disponibles par ici.

Firefox 78 (ESR) évolue par petites touches
chargement Chargement des commentaires...