du 23 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Nous savons depuis longtemps que la société d'Elon Musk se prépare aux vols habités, notamment pour proposer une alternative aux fusées Soyouz.

La NASA vient d'annoncer que le premier essai, poétiquement baptisé Demo-1, aura lieu le 7 janvier depuis le pas de tir 39A situé au Kennedy Space Center. Aucun astronaute ne sera à bord pour ce premier vol. Néanmoins, la capsule habitable Crew Dragon sera bien là.

« Le test en vol fournira également de précieuses données à la NASA certifiant le système de transport de l’équipage de SpaceX pour le transport des astronautes à destination et en provenance de la station spatiale » explique l'agence spatiale américaine.

L'enjeu est important pour la NASA puisqu'actuellement seuls les Russes peuvent envoyer des astronautes dans la Station spatiale internationale. En outre, l'explosion (heureusement sans perte humaine) en octobre dernier a privé de moyen de transport les agences spatiales du monde entier. Il est donc important de disposer d'une alternative.

Falcon 9 : avant les vols habités, un premier lancement avec la capsule Crew Dragon le 7 janvier
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Après un lancement aux États-Unis et au Royaume-Uni vendredi dernier, le jeu s'ouvre à des dizaines d'autres pays. L'attente n'aura pas été longue puisqu'une première fournée de 25 pays était ajoutée samedi en fin de journée.

Dimanche matin, le titre s'ouvrait à près de 140 nouvelles destinations. Parmi les absents notables, il y a la Chine. La liste complète est disponible par ici.

Copié dans le presse-papier !

Cette brèche a été dévoilée par The Wire Cutter. Le cœur du problème réside dans la fonctionnalité Works with Nest qui permet aux applications tierces de se connecter à la caméra.

Lors d'une remise à zéro, ces liens n'étaient pas réinitialisés. Résultats, l'ancien propriétaire d'une caméra Nest pouvait voir les images provenant du nouveau propriétaire en passant par une application tierce auparavant autorisée.

Google indique avoir déployé automatiquement un correctif. Nos confrères confirment qu'il fonctionne correctement.

Copié dans le presse-papier !

Alors que la cryptomonnaie n'était qu'aux alentours des 4 000 dollars au début de l'année, son cours progresse rapidement depuis avril. Les 8 500 dollars étaient franchis fin mai, et c'est donc la barrière symbolique des 10 000 dollars qui est tombée ces jours-ci.

Sa valeur joue régulièrement au yo-yo : elle était pour rappel descendue sous les 3 000 dollars fin 2018, et s'approchait des 20 000 dollars fin 2017. Dans tous les cas, il est impossible de prévoir ce qui nous attend dans les prochains mois.

Copié dans le presse-papier !

Surprise, Microsoft a placé son nouveau Terminal dans le Store de Windows 10. Une surprise parce que l’application n’en est qu’au début de son développement, mais l’éditeur prévient d’entrée de jeu.

La vignette de l’application affiche une mention « Preview » et la description explique en anglais toute la jeunesse de ce Terminal. En clair, il peut se révéler instable et n'est pas complet.

Pour rappel, ce Terminal a vocation à présenter une console unifiée dans laquelle on peut ouvrir des invites de commande classiques (cmd), PowerShell et WSL (Windows Subsystem for Linux, dont la version 2 intègre un noyau Linux) via des onglets.

UTF-8 est pris en charge, l’ensemble est accéléré graphiquement (le fond est légèrement transparent) et l’utilisateur peut créer ses propres thèmes.

Pour l’instant, la quasi-totalité des réglages et personnalisations se fait via un fichier JSON qu’il faudra donc modifier soi-même. Tout ou presque peut être changé : police, taille et couleur de la police, transparence, image de fond, couleur du curseur, icône de session, combinaisons de touches, etc.

Le Windows Terminal est un projet open source sous licence MIT. Les utilisateurs qui le souhaitent peuvent toujours en récupérer les sources sur GitHub pour les compiler eux-mêmes, mais la disponibilité sur le Store permet à ceux sans Visual Studio de tâter le terrain.

Un mot enfin sur la compatibilité de l’application. La fiche précise qu’il faut au moins la version 18062 de Windows, autrement dit la dernière mise à jour 1903.

Copié dans le presse-papier !

Le rover se balade depuis près de 7 ans sur la planète rouge, notamment à la recherche de traces de vie. Il a récemment identifié du méthane dans l'air, avec une quantité plus élevée que d'habitude, comme l'explique le New York Time.

Les données arrivées jeudi et vendredi étaient suffisamment intéressantes pour que la NASA réorganise son week-end afin de « mener une expérience de suivi ».

Cette découverte est potentiellement importante car elle pourrait être synonyme de vie. Attention, ce n'est pas la seule possibilité, des réactions géothermiques peuvent aussi en être à l'origine, entre autres…

Seule certitude pour nos confrères : le méthane a été libéré dans l'air « récemment » (à l'échelle de la planète). S'il était présent depuis quelques siècles, le Soleil et les réactions chimiques en seraient venus à bout.

Pour rappel, la mission Mars2020 va justement fouiller Mars à la recherche d'une vie passée.