du 04 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Faille Facebook : début d'une enquête de conformité avec le RGPD

La Data Protection Commission (DPC), homologue irlandaise de la Cnil, a publié hier soir un point d’étape dans l’affaire de la faille Facebook et ses 50 millions de comptes affectés.

Elle y annonce le début d’une enquête de conformité avec la Section 110 du Data Protection Act de 2018, tout particulièrement l’obligation de sécurisation des données, telle que définie par le RGPD.

De son côté, Facebook a répondu que sa propre enquête continuait parallèlement et que des mesures étaient prises pour renforcer la sécurité des utilisateurs. Rappelons que cette enquête a établi il y a peu que rien n’avait été volé chez les services tiers utilisant l’authentification Facebook.

On sait également que sur les 50 millions de comptes concernés, moins de 10 % sont en Europe. Les chiffres ne sont cependant pas plus précis pour l’instant, et on attend une ventilation par pays. La France, dans tous les cas, a été touchée.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

C'est un autre produit qui disparaît après la conférence du géant du Net sur ses nouveautés matérielles, comme l'a repéré 9To5Google

La caméra lancée début 2018 n'était visiblement pas la hauteur de ses ambitions, c'est du moins ce qu'il ressortait des différents tests. Peu de mises à jour ont été déployées et sa disparition ne devrait donc pas surprendre grand monde.

Interrogé par plusieurs de nos confrères, Google a pour le moment refusé de répondre aux questions. 

Copié dans le presse-papier !

Comme on pouvait s'y attendre, la course à la 5G commence tôt chez les opérateurs. Après la bataille sur les expérimentations – à coups de « je suis le premier à… » – SFR ouvre les hostilités avec le grand public.

Mais comment faire alors que les fréquences de 3,5 GHz ne sont pas encore attribuées et que les conditions de la procédure ne sont même pas connues ? L'équipe marketing a trouvé la solution : vendre des smartphones 5G qui resteront sur le réseau 4G pendant encore des mois.

Trois terminaux sont ainsi proposés : les Xiaomi Mi Mix3 5G (non disponible sans forfait), Huawei Mate20 X 5G (1 049 euros) et Galaxy Note 10+ 5G (1 309 euros). Sur cette page, l'opérateur précise évidemment que « l'achat d'un téléphone compatible 5G n'implique pas l'utilisation du réseau 5G », qui n'existe pas en France pour l'instant.

« Grâce à la 5G SFR les clients bénéficieront, dès les premiers déploiements et lors de la commercialisation des offres attendues en 2020, d’un débit identique à celui de la fibre et d’un temps de latence quasi nul », affirme la marque au carré rouge.

Comme c'était déjà le cas lors de l'arrivée de la 4G, les annonces autour de la 5G laissent souvent de côté toutes les améliorations apportées sur la 4G. Par exemple, il est déjà possible d'attendre 1 Gb/s sur le réseau commercial 4G de SFR.

Concernant la latence, la 5G Ultra Low Latency High Reliability permet effectivement d'être dans l'ordre de grandeur de la milliseconde, mais cette technologie concernera bien plus « la santé connectée, la robotique industrielle ou encore l’automobile » que les smartphones des particuliers, explique Orange.

Bref, inutile de vous jeter sur un smartphone supportant la 5G puisqu'aucun opérateur ne propose de réseau en France. Le déploiement ne débutera que l'année prochaine et les opérateurs n'ont pas encore précisé par quels usages et zones ils comptaient commencer.. ni les forfaits qui seront proposés.

Copié dans le presse-papier !

Les deux partenaires expliquent que, « à côté des options VTC, trottinettes et vélos, les utilisateurs d’Uber vont prochainement aussi pouvoir se déplacer en scooter électrique en Ile-de-France », une première pour le VTC. 

« Les utilisateurs pourront directement y géolocaliser l’un des 4 000 Cityscoot, le réserver et effectuer un trajet. Le paiement est également effectué automatiquement au sein de l’application Uber. L’option sera disponible au prix de 29 centimes par minute (comme sur l’application Cityscoot), à Paris et dans une douzaine de villes d’Ile-de-France ».

Uber veut ainsi que son application propose à terme « l’ensemble des moyens de transport permettant de se rendre d’un point A à un point B » et vient ainsi jouer sur les platebandes d'Île-de-France Mobilités, une autre application dont l'ambition est de « payer et accéder à tous les modes de transports », mais uniquement pour la région parisienne.

Copié dans le presse-papier !

En moins d’un mois, la nouvelle version majeure du système mobile a été installée sur 55 % des appareils capables de le prendre en compte. iOS 13 prend pour rappel en charge jusqu’à l’iPhone 6S (sorti il y a quatre ans).

Ce chiffre vient d’Apple, qui sépare désormais les iPhone et iPad. Les score pour ces derniers sont un peu moins « bons » : 41 % des appareils introduits au cours des quatre dernières années, 33 % de l’ensemble des tablettes.

Ces performances restent uniques dans ce domaine, Apple pouvant toujours compter sur l’envie de ses clients de toujours avoir les dernières versions de ses plateformes. Le mode sombre d’iOS 13 a probablement joué un rôle aussi.

Copié dans le presse-papier !

« Sur cinq jours, venez découvrir ou redécouvrir l’étendue des activités des 49 unités de recherche du CNRS Aquitaine et de ses partenaires ainsi que la science de manière ludique », explique le Centre national de la recherche scientifique.

Ce dernier donne rendez-vous sur la place Alcala de Talence (domaine universitaire bordelais), de 12h à 19h. Ce n'est pas tout : « Dans l’enceinte du Forum, de nombreuses actions seront également menées en parallèle du village ».

La liste des ateliers est disponible par ici.