du 24 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Faille critique dans le gestionnaire de paquets APT, Debian et Ubuntu publient des correctifs

Mardi, Debian a publié un bulletin d'alerte concernant le gestionnaire de paquets APT : « Le code traitant les redirections HTTP dans la méthode de transport HTTP ne vérifie pas correctement les champs transmis sur le réseau ».

Les conséquences peuvent être dangereuses avec une attaque de type « homme du milieu » qui pourrait s'en servir pour injecter du code malveillant au travers de la connexion HTTP : « Ce contenu pourrait ensuite être reconnu comme un paquet valable par APT et être utilisé plus tard pour de l'exécution de code avec les droits du superutilisateur sur la machine cible ».

Le CERT-FR précise que « toutes les distributions de Linux basées sur Debian sont potentiellement touchées », notamment Ubuntu. Les versions inférieures à la 1.4.9 d'APT sont touchées, ainsi que les moutures d'Ubuntu encore supportées : 18.10, 18.04 LTS, 16.04 TLS, 14.04 LTS et 12.04 ESM (Extended Security Maintenance).

« Dans la mesure où la vulnérabilité est présente dans le gestionnaire de paquets lui-même, il est recommandé de désactiver les redirections, afin de prévenir son exploitation durant cette mise à niveau », précise Débian. La procédure est détaillée par ici.

Debian a aussi mis en ligne la version 9.7 de son système d'exploitation en y intégrant la mise à jour d'APT afin de partir sur une nouvelle installation saine si besoin. « Aucune autre mise à jour n'est incluse » précise l'éditeur.

chargement Chargement des commentaires...