du 06 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Facebook supprime encore de faux comptes avant les élections législatives américaines

Hier, à la veille des élections de mi-mandat, Facebook a ajouté une cerise sur le gâteau de sa lutte contre la désinformation.

Dans un communiqué, le réseau social déclare avoir bloqué 30 comptes Facebook et 85 comptes Instagram signalés par les forces de l'ordre américaines dimanche 4 novembre. Ils proviendraient de campagnes de puissances étrangères pour manipuler l'élection.

L'enquête, à ses débuts, lierait déjà les comptes Facebook à des Pages francophones et russophones. Ceux sur Instagram seraient plus actifs en anglais.

La société a été vertement tancée pour les manipulations qu'il permet, notamment via un ciblage publicitaire extrêmement précis, incluant des opinions politiques. Sans oublier les fuites de données, dont le scandale Cambridge Analytica, qui aurait alimenté en données des campagnes politiques.

Depuis, elle ne cesse d'afficher des initiatives contre les « fake news » et pour protéger la démocratie, du fact-checking avec des médias reconnus à la suppression de milliers de faux comptes, en passant par l'installation d'une « war room » dédiée aux élections dans ses locaux de Menlo Park. Le lieu est même devenu un sujet de reportage des plus prisés.

chargement Chargement des commentaires...