du 16 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Facebook s'attaque aux messages trompeurs sur le vote

Les élections législatives de mi-mandat américaines ont lieu début novembre, Facebook continue donc de chroniquer sa lutte contre les manipulations.

Dernier combat en date : les publications destinées à tromper les électeurs sur le vote. Les messages qui prétendent qu'il est possible de voter par SMS, qu'un vote dans une élection empêchera le décompte dans une autre et consorts sont visés.

Le réseau social a ajouté une option de signalement, dédiée à ces messages. Les autorités responsables des élections ont droit à un canal dédié pour ces remontées.

Pour les cas compliqués, dont Facebook n'est pas sûr, les publications signalées seront transmises à des fact-checkers tiers.

La société assure déjà retirer, depuis 2016, les publications avec de fausses coordonnées ou de faux horaires de bureaux, ainsi que sur l'éligibilité au droit de vote.

chargement Chargement des commentaires...