du 14 février 2019
Date

Choisir une autre édition

Facebook répond à Mozilla : l'API d'accès aux données publicitaires sera ouverte

Récemment, plusieurs acteurs se sont retrouvés le bec dans l’eau fin janvier : leurs extensions spécialisées dans la collecte de données sur les publicités de Facebook ne fonctionnaient plus. Le résultat d’un blocage décidé par le réseau social.

Concert de critiques des concernés (dont ProPublica, Mozilla et WhoTargetsMe), exprimant de vives inquiétudes sur le manque de transparence des publicités sur Facebook, assises sur des capacités de ciblage très précises.

Facebook prépare bien une Ad Archive, mais elle est beaucoup moins complète que ce que permettaient d’obtenir les extensions. Surtout, son API d’accès est soumise à conditions et ne peut être exploitée que dans quelques pays où des élections sont en approche.

Ce qui avait poussé Mozilla quelques jours plus tard à en appeler à la Commission européenne, dans l’espoir de faire bouger les lignes. Il a trois jours, une lettre ouverte avait été publiée dans le même sens, par Mozilla et 32 organisations (pour la plupart européennes). Si l’on en croit le père de Firefox, la manœuvre est une réussite.

À compter de fin mars, l’API de Facebook sera donc ouverte à tous : il n’y aura plus de limites territoriales, pas plus que d’obligation à disposer soi-même d’un compte Facebook. Les journalistes, chercheurs et autres pourront ainsi puiser dans la banque de données.

« L’industrie ne peut ignorer son propre potentiel pour renforcer ou saper le processus démocratique. La seule transparence ne résoudra pas les problèmes de désinformation, mais c’est une première étape critique », indique Alan Davidson, vice-président de Mozilla et responsable vie privée.

Rien n’est pour autant gagné. Il faut attendre maintenant la fameuse API, qui sera à n’en pas douter examinée sous toutes les coutures. Surtout, l’API ne servira qu’à manipuler les données issues d'une base dont les créateurs d’extensions disaient déjà le mois dernier qu’elle était incomplète.

Facebook s’est pourtant engagée récemment à augmenter encore le niveau de transparence. Attaquée de toutes parts, la société doit se défendre des responsabilités qu’impose un niveau d’ubiquité jamais atteint par une société privée.

Et si certains se demandent pourquoi l’entreprise n’annonce pas d’efforts plus ambitieux, c’est probablement parce que ses intérêts sont contraires, coincés entre son image publique, la confiance des utilisateurs et le besoin que les annonceur continuent à affluer, attirés par un ciblage précis de la clientèle.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Nous avions testé la fonctionnalité lors de son annonce en mars dernier. Elle a depuis été peaufiné par les développeurs afin de la rendre plus agréable et plus sûre à utiliser.

Elle est désormais accessible à tous, compatible avec les comptes locaux sous Windows 7, 8.1 et 10. Une vidéo a été mise en ligne.

Ceux qui utilisent plutôt les solution Active Directory / Azure doivent se tourner vers d'autres méthodes. Il en est de même si vous avez opté pour une connexion via votre compte Microsoft, qui contient ses propres mécaniques de double authentification. 

Copié dans le presse-papier !

Le groupe audiovisuel explique que vous pouvez étendre sa capacité de 80 à 320 Go pour 10 euros en vous rendant dans la rubrique Abonnement, Mes options et Modifier mes options. 

Vous pouvez également demander un disque dur de 1 To ou demander l'échange de celui de 80 Go (qui devra être restitué sous peine de payer 55 euros). Cette option est facturée 50 euros et il faudra rendre le HDD à la fin. 

Bien évidemment, « vous pouvez connecter votre disque dur personnel (auto-alimenté) sur la prise USB ou eSATA du décodeur Canal+ ». On trouve des disques durs externes de 1 To pour 50 euros, mais celui-ci vous appartient à la fin de l'abonnement.

Copié dans le presse-papier !

Ben Cotton explique qu'en « raison de bugs bloquants et en l’absence de release candidate, Fedora 31 Finale a le statut "No-Go" ». L'équipe doit se réunir le 24 octobre prochain et espère publier la version finale de Fedora 31 le 29 octobre.

Pour rappel, la bêta est disponible depuis mi-septembre et, comme pour Ubuntu, il n'y a pas de version 32 bits.

Copié dans le presse-papier !

Cette application disponible depuis une dizaine d'années vous permet de profiter d'un numéro de téléphone pour vos appels et SMS, avec une messagerie vocale.

Ce service n'est par contre disponible que pour les comptes Google personnels aux États-Unis et G Suite dans certaines régions.

Comme repéré par VentureBeat, il est désormais possible de demander à Siri de passer un appel ou d'envoyer un SMS via Google Voice. Pour le moment, Google Assistant ne peut toujours pas faire de même.