du 28 juin 2019
Date

Choisir une autre édition

Facebook met à jour ses conditions d'utilisation pour mieux expliquer « comment il gagne de l'argent »

Le réseau social veut « mieux expliquer le fonctionnement de Facebook »  à ses utilisateurs. Ce n'est pas la première fois que Facebook et Mark Zuckerberg jouent la carte de la transparence. La conférence F8 de cette année était d'ailleurs largement axée sur le respect de la vie privée. Pas forcément suite à une prise de conscience, mais surtout car c'est une demande de plus en plus forte des utilisateurs et des autorités. 

Sur la question des revenus, Facebook propose par exemple « une nouvelle introduction expliquant que nous ne vous facturons pas d'argent pour utiliser nos produits car les entreprises et les organisations nous paient pour afficher des publicités ». Pas sûr par contre que le slogan « si c'est gratuit, c'est toi le produit » soit placardé en gros.

Voici un extrait des nouvelles conditions : « En utilisant nos Produits, vous acceptez que nous vous montrions des publicités que nous croyons pertinentes pour vous en fonction de vos intérêts. Nous utilisons vos données personnelles afin de définir les publicités à vous montrer ».

Nous avons ensuite un laïus sur le respect de la vie privée et le fait que Facebook ne vend ni ne donne accès à vos données personnelles. Problème, l'image de marque de la société est largement écornée par les scandales à répétition (Cambridge Analytica en tête) et les fuites de données. 

Ensuite, plus de détails sur les raisons ayant conduit à supprimer des messages et la question de la propriété intellectuelle des photos/vidéos sont également de la partie. Enfin, Facebook revient sur le cas des contenus supprimés : « ils ne sont plus visibles, mais il peut s'écouler jusqu'à 90 jours pour qu'ils soient supprimés de nos systèmes ». Un délai bien long, dont la raison n'est pas indiquée. 

chargement Chargement des commentaires...