du 16 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

Facebook lance son « Portail pour les jeunes »

Le réseau social s'intéresse de plus en plus aux enfants, notamment via son application Messenger Kids. Cette fois-ci, les adolescents sont visés (l'âge minimum pour créer un compte sur Facebook est de 13 ans).

Dans une nouvelle opération séduction, Facebook a mis en ligne un « guide pour tout ce qui a trait à Facebook : conseils d’ordre général, astuces d’initiés, informations concernant la confidentialité et la sécurité, et tout ce dont vous avez besoin pour une expérience optimale sur Facebook ».

Parmi les informations données, nous retrouvons des explications pour apprendre à connaître Facebook, assurer votre sécurité, définir votre réseau et partager en toute sécurité. Les profils, les pages, les événements, les groupes, la gestion de son audience, de ses informations, etc. sont également détaillés.

Bref beaucoup d'informations... peut-être trop pour réussir à intéresser suffisamment longtemps un adolescent.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Publiée par eMarketer et reprise par TechCrunch, elle affirme que 20,7 millions de clients américains ont utilisé l'application Starbucks pour payer en 2017, contre 19,9 millions pour Apple Pay et moins de 10 millions pour Google Pay et Samsung Pay.

En 2018, les prévisions tablent sur 23,4 millions pour Starbuck, contre 22 millions pour Apple Pay (11,1 millions pour Google Pay). Le classement devrait rester le même jusqu'en 2022 avec respectivement 29,8 et 27,5 millions.

Nos confrères rappellent tout de même que l'application Starbuck permet de profiter d'avantages maison et fait office de carte de fidélité, ce qui explique au moins en partie son utilisation par certains.

Copié dans le presse-papier !

Selon Le Figaro, la rencontre entre Emmanuel Macron et des dizaines de patrons de groupes numériques (Tech For Good) serait l'occasion d'annoncer la tenue du prochain forum dans l'Hexagone, en novembre.

Le forum sur la gouvernance de l'Internet est un grand événement entre acteurs publics et privés, financé à la fois par la Commission européenne, certains pays et grands groupes. La probable tenue de ce forum à Paris rappelle l'eG8 sur l'économie numérique en 2011, tenu par Nicolas Sarkozy, en plein débat sur « l'Internet civilisé ».

Copié dans le presse-papier !

Après une (relativement) longue conférence, le fabricant propose donc officiellement ses produits chez nous. Outre l'ouverture de sa boutique à Paris (qui ressemble à celle de Barcelone, lire notre analyse), on a droit à un site dans la langue de Molière.

Le fabricant y propose ses Redmi 5 à 139,90 euros, Redmi Note 5 à partir de 199,90 euros, A1 (sous Android One) à 229,90 euros, Mix 2 à 399,90 euros et Mix 2S dès 499,90 euros. Il est également question d'une trottinette électrique à 349,90 euros, mais elle n'est pas (encore ?) référencée sur le site. Idem pour les multiples accessoires de la marque.

Durant la conférence, des partenariats ont été annoncés avec Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR qui proposeront ses produits à l'avenir (ce n'est pas encore le cas). Plusieurs revendeurs sont également partenaires du Chinois, certains proposant déjà ses produits depuis quelques mois : Amazon, Auchan, Boulanger, Carrefour, Cdiscount et Fnac Darty.

Enfin, Xiaomi prépare le lancement de son prochain smartphone haut de gamme, à l'occasion de son huitième anniversaire : le M8. Il sera présenté le 31 mai et devrait intégrer un capteur d'empreintes digitales sous l'écran.

Copié dans le presse-papier !

Ce domaine promet d'être révolutionnaire sur la puissance de calcul dans certains domaines, il intéresse donc de nombreux acteurs.

Afin de pousser la recherche sur l'informatique quantique, Atos et le CEA inaugurent cette chaire baptisée « Nasniq » (Nouvelle architecture de spins nucléaires pour l'information quantique), co-financée par l'Agence nationale de la recherche (ANR). Elle permet d'établir un lien entre les équipes de recherche et industrielles, et de former les futurs ingénieurs.

Parmi les axes de développement, il est question de « concevoir et tester de nouveaux types de qubits et mieux maîtriser la cohérence quantique », développer « le logiciel quantique pour les qubits hybrides ».

Copié dans le presse-papier !

Faisant écho à la disponibilité des puces de 3D NAND QLC (quatre bits par cellule), Micro dévoile son SSD 5210 ION et revendique être « le premier dans l'industrie » à expédier des SSD exploitant ces puces de mémoire.

Comparée aux SSD avec des puces de 3D NAND TLC (trois bits par cellule), la densité est en hausse de 33 % pour un nombre de couches équivalentes.

Ils ne sont pour le moment disponible que pour les partenaires privilégiés et autres clients stratégiques du fabricant, avant d'être plus largement accessible à partir de cet autonome. Des versions de 1,92 à 7,68 To sont annoncées. Dommage par contre qu'aucun prix ne soit précisé.