du 26 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

L'enquête du Congrès américain sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016 se poursuit. Dans un témoignage, Facebook a déclaré que 129 événements ont été créés par « des agents russes » dans la période électorale.

338 300 membres les auraient vus, 62 500 se disant même prêts à y assister, même s'il n'est pas garanti qu'ils aient bien eu lieu. Ces rendez-vous viennent s'ajouter à plus de 3 000 publicités pour des contenus clivants. En deux ans, 126 millions d'internautes auraient vu des publications politiques soutenues par la Russie.

Dans la même communication, le réseau social déclare avoir supprimé l'antivirus de Kaspersky de ses outils recommandés aux utilisateurs dont l'ordinateur aurait été infecté, suite aux suspicions de collaboration avec les services de renseignement russes, que la société nie en bloc.

En parallèle, Facebook, Google et Twitter ont affirmé qu'elles n'ont pas trace d'ingérence dans les élections locales américaines l'an dernier, rapporte Politico.

Facebook identifie des événements « russes » liés à la présidentielle de 2016
chargement Chargement des commentaires...