du 29 mai 2020
Date

Choisir une autre édition

Depuis plusieurs années maintenant, le réseau social effectue une vérification de l’identité des personnes gérants de grosses Pages ou achetant des publicités politiques (avec parfois de gros loupés).

Désormais, la société étend cette étape aux comptes avec des messages qui deviennent viraux (trop ?) rapidement. Si la personne refuse ou si la vérification n’est pas concluante, la visibilité des publications sera réduite. Les États-Unis sont pour le moment concernés.

« Nous voulons que les gens se sentent confiants qu’ils comprennent qui est derrière le contenu qu’ils voient sur Facebook et c’est particulièrement important quand il s’agit de contenu qui atteint beaucoup de gens ». Rien ne dit donc que Facebook ne va pas aller plus loin à l’avenir, pour le plus grand plaisir d’Éric Ciotti (entre autres) ?

Petit à petit l’oiseau fait son nid comme dit le proverbe.

Facebook étend sa vérification d’identité… à qui le tour ?
chargement Chargement des commentaires...