du 06 juin 2019
Date

Choisir une autre édition

La fonctionnalité n'est pas nouvelle mais était jusque-là réservée à certains éditeurs, désormais, tous peuvent proposer un service d'abonnement via les articles allégés, hébergés sur la plateforme.

L'abonnement passe par contre par le site des éditeurs, qui gardent ainsi le contrôle selon Facebook. Tout du moins, tant que les conditions imposées par le service ne changent pas. Le réseau social continue d'ailleurs de se montrer généreux avec la presse.

Ainsi, outre les évolutions récentes d'Instant Articles, c'est un fond d'aide aux médias locaux et de niche qui est mis en avant, à la manière du programme DNI de Google qui vise de son côté plutôt les « innovations » du secteur.

De son côté, Google continue lui aussi de lorgner sur le gâteau des abonnements, poussant des « success stories » maison comme l'intégration d'AMP par le Guardian. En France, plusieurs groupes ont été financés via DNI, notamment pour renforcer leur monétisation.

Facebook étend les abonnements à la presse à travers Instant Articles
chargement Chargement des commentaires...