du 30 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Facebook détaille sa vision de l'info locale, comme si les fake news n'y existaient pas

Ces deux dernières semaines, Facebook a dévoilé ses nouvelles priorités pour son flux d'actualités. Il y était question de contenus issus des proches, de vidéos en direct, de sources d'informations fiables, mais également d'actualités locales. Aujourd'hui, le service détaille un peu ce dernier point.

Il évoque le besoin de rapprocher ses utilisateurs de sources d'informations proches d'eux, ce qui devrait sans doute plaire aux acteurs de la PQR (Presse Quotidienne Régionale). Ainsi, il prendra en compte un signal permettant aux pages concernées d'apparaître plus régulièrement dans le flux d'actualités. Ce dispositif va tout d'abord être testé aux États-Unis et pourra plus tard être déployé dans d'autres pays.

Mais Facebook précise qu'il considère comme sources locales « celles dont les liens sont cliqués par les lecteurs dans une zone géographique restreinte ». Soit aussi bien un site de presse et d'information générale, qu'un média spécialisé sur une thématique régionale ou même un blog qui se focalise sur le quotidien d'une ville.

Sont exclus les activités ou les services n'ayant rien à voir avec de l'information. Ils seront concernés par un autre dispositif : l'onglet Today in, actuellement testé dans six villes américaines, qui permet de concentrer les événements spécifiques à une ville en particulier.

Cette mise en avant de contenus locaux ne devrait pas manquer de donner quelques idées à des responsables de communication d'entreprises implantées dans telle ou telle région. Ils pourraient tenter de créer des pages et des blogs locaux ou s'associer à des acteurs existants, afin de vanter de temps en temps leurs produits. Le système pourrait alors être détourné de sa finalité première.

Il sera également intéressant de voir comment le réseau social compte se préserver au niveau local de ce qui l'avait lourdement touché au niveau national : les « fake news ». Surtout que les liens entre institutions et médias restent complexes à cette échelle, certaines publications n'ayant d'autre vocation que de soutenir les actions d'une mairie ou d'un conseil régional par exemple.

chargement Chargement des commentaires...