du 07 janvier 2020
Date

Choisir une autre édition

Facebook conditionne la suppression des vidéos de « deepfake »

Afin de lutter contre le phénomène des « deepfake », Facebook a déjà annoncé un « challenge » en septembre dernier. Il dévoile aujourd’hui une mise à jour de ses conditions, comme prévu

« À l'avenir, nous supprimerons les supports manipulés trompeurs » indique ce post officiel. Cette suppression sera toutefois conditionnée à deux critères cumulatifs. 

La vidéo devra avoir été discrètement manipulée, au-delà des ajustements de luminosité ou de qualité d’image, afin d’induire « probablement quelqu'un en erreur en pensant qu’une personne a dit des mots qu'elle n'a pas réellement dits ». 

En outre, la manipulation devra avoir été le fruit de « l'intelligence artificielle ou du machine learning pour fusionner, remplacer ou superposer du contenu sur une vidéo, en donnant l'impression de son authenticité ». 

Cette nouvelle politique laisse intacts les contenus parodiques ou satiriques, ou les vidéos « modifiées uniquement pour omettre ou modifier l'ordre des mots ».

Une vidéo qui ne répondrait pas à ces critères resterait éligible à une sanction contractuelle. « Si une photo ou une vidéo est jugée fausse ou partiellement fausse (…), nous réduisons considérablement sa distribution dans le fil d'actualités et la rejetons si elle est diffusée en tant qu'annonce ».

chargement Chargement des commentaires...