du 14 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Dans un communiqué, le groupe déclare avoir banni la société marketing Twinmark, accusé de spam à répétition, d’utilisation de faux comptes, d’envoi d’internautes vers des « fermes à publicités » et de vente d’accès à des pages Facebook.

« Twinmark vendait des droits d’administration à des pages qu’il avait créées, pour augmenter la distribution et générer des revenus, ce qui enfreint nos règles anti-spam » assure Facebook. Elle est accusée d’avoir changé le nom et sujet de pages une fois assez d’abonnés amassés ; une pratique habituelle mais interdite.

220 pages Facebook, 73 comptes sur le réseau social et 29 comptes Instagram ont été oblitérés. Selon la société, 43 millions de personnes suivaient au moins une des pages Facebook concernées. La page la plus suivie (Filipino Channel Online) comptait 10,4 millions d’inscrits.

Facebook bloque les centaines de pages d'une société aux Philippines, aux 43 millions d’abonnés
chargement Chargement des commentaires...