du 20 novembre 2019
Date

Choisir une autre édition

Facebook bascule sur Visual Studio Code en interne et participera à son développement

Dans un billet publié cette nuit, le réseau social fait un bref rappel de ses habitudes. Les développeurs peuvent en effet utiliser ce qu’ils veulent, mais beaucoup se servaient de Nuclide, outil interne basé sur Atom et comportant de nombreuses fonctions conçues spécifiquement pour les besoins de l’entreprise.

Nuclide a pris sa retraite en 2018, mais continuait d’être parfois utilisé en interne. Facebook s’est progressivement tourné vers Visual Studio Code, adaptant petit à petit les fonctions internes en extensions, via l’API fournie par l’IDE.

Facebook juge le projet open source de Microsoft fiable et sérieux, au point de recentrer toute sa stratégie de développement dessus, avec comme points fort son aspect multiplateforme (Linux, macOS et Windows) et son interface de programmation pour les extensions.

Mais Facebook annonce surtout qu’elle aidera activement Microsoft dans le développement de la partie « Remote » de Visual Studio, pour améliorer les extensions permettant de travailler sur des environnements hébergés sur des serveurs.

Le travail déjà accompli a permis de se débarrasser de Nuclide, dont les développements ont été rapportés à Microsoft sous forme de pistes d’améliorations. En outre, tous les apports réalisés sur les extensions concernées sont disponibles dans la Marketplace de Visual Studio Code.

chargement Chargement des commentaires...