du 30 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Facebook aurait songé à vendre des données de ses membres

Contrairement à une croyance populaire, Facebook ne vend ni l’accès aux outils pour développeurs (API), gratuit, ni les données de ses membres. Son modèle reste encore le ciblage publicitaire clés en main, en conservant précieusement sa montagne d’informations personnelles.

Pourtant, la société y aurait bien songé. Selon des emails révélés dans le cadre d’un procès, et repris par le Wall Street Journal, des cadres du réseau social auraient parlé de cette possibilité entre 2012 et 2014.

La société aurait envisagé une facturation plus lourde des annonceurs, en échange d’un accès accru aux données. Le WSJ note tout de même que ces messages ne fournissent aucune conclusion tangible sur ces projets, étant trop courts, voire tronqués.

Le procès en question serait celui initié par Six4Three, la société derrière l’application Pikinis, qui propose de trier les photos de ses amis pour voir celles en bikinis. En voyage à Londres, son patron a reçu la visite d’un sergent d’armes et l’ordre de confier aux parlementaires britannique une copie de ces documents.

La méthode cavalière a été dénoncée par Facebook, qui exige le retour des documents et veut empêcher le Parlement de les utiliser. Le parlementaire en tête du combat, Damien Collins, assure qu’il compte bien les utiliser, voire les publier, en représailles notamment du mépris affiché par Facebook et Mark Zuckerberg, qui esquive les auditions auxquelles il est invité.

Selon ces documents, lus par le WSJ, Facebook aurait proposé à Tinder (de Match.com) d’obtenir plus de données en échange de la marque Moments, que le réseau social voulait utiliser pour un service photo. Notons que Synology utilise désormais ce nom pour sa propre application de photothèque.

En 2013, la Banque royale du Canada se serait inquiétée de son accès large aux données des internautes. Ce contact aurait déclenché des discussions en interne chez Facebook, un employé demandant si la banque avait un accord de dépense minimale en matière de publicité ; ce qui aurait pu conditionner l’accès aux données, à en croire le WSJ. La banque assure ne jamais avoir eu de tel accord avec le réseau social.

Tous ces cas remontent à l’époque qui précède un premier tour de vis sur l’accès aux données des internautes, en 2014 et 2015. Une mesure insuffisante, doublée par des mesures d’urgence cette année après la révélation du scandale Cambridge Analytica.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le fabricant explique à Droid Life qu'il a « arrêté plusieurs projets » et s'est séparé d'environ 30 employés (soit 2 % des effectifs). Une restructuration a aussi été mise en place pour réaffecter une partie du personnel.

Une source anonyme annonçait la fermeture de la branche mobile (après celle de la boutique en ligne). Le constructeur ne confirme ni n'infirme, et se contente d'une déclaration floue : « Dans notre division mobile, certains membres du personnel ont été licenciés et d'autres affectés à d'autres nouveaux projets ».

Razer affirme qu'il va continuer à travailler sur le mobile, avec « des initiatives matérielles et logicielles », sans plus de détail. Dans tous les cas, le Razer Phone 2 « continuera d'être vendu » et le constructeur s'engage « à le supporter avec les dernières mises à jour et fonctionnalités ».

Copié dans le presse-papier !

Microsoft prépare l’arrivée du Patch 8 pour la Definitive Edition d’Age of Empires, pour rappel un remake HD (compatible 4K) du premier opus de la série, sorti il y a plus de 20 ans.

Ce Patch 8 est attendu de pied ferme. Il contient plusieurs améliorations réclamées par les joueurs depuis longtemps, dont les fermes se recréant seules quand elles sont épuisées, les files d’attente mixtes d’unités (et technologies) dans les bâtiments et le pourrissement des cadavres dans le temps.

Plusieurs améliorations générales sont également ajoutées, notamment de nouvelles options de résolution pour le mode plein écran, des soucis de déplacement corrigés pour les unités, des IA un peu plus efficaces dans certaines circonstances et des bâtiments détruits disparaissant plus vite.

Autant d’informations partagées pour le premier anniversaire de la Definitive Edition hier. Microsoft ne donne pas de date précise pour l’arrivée du patch, se contentant d’un « bientôt ».

Copié dans le presse-papier !

Le fabricant de puces prévoit de s'implanter dans le sud de Séoul à partir de 2022. Au cours de la prochaine décennie, il prévoit également d'investir 49 milliards de dollars dans deux de ses usines existantes.

SK Hynix s'attend à une forte augmentation de la demande pour la DRAM, notamment poussée par l'arrivée de la 5G et de l'intelligence artificielle. « Il s’agit bien d’un plan d’investissement à long terme, mais notre stratégie pourrait changer en fonction de la conjoncture du marché », explique un porte-parole à Reuters.

Copié dans le presse-papier !

On savait depuis décembre que Microsoft préparait une nouvelle application Office pour centraliser tous les contenus, réglages et applications à destination des abonnés Office 365 ou des utilisateurs classiques d’Office 2016 et 2019.

Elle est désormais disponible, ou tout du moins en cours de déploiement. Elle remplace l’ancienne version dans le Store. Dans notre cas, nous avons pu l’installer, mais toujours avec l’ancienne présentation, nettement moins agréable.

La nouvelle ne surprendra en revanche pas ceux qui utilisaient déjà Office.com dans un navigateur. L’écran d’accueil est le même, avec la ligne des applications Office (parées d’ailleurs de leurs nouvelles icônes), les documents les plus souvent travaillés puis, en-dessous, les récemment ouverts, les épinglés et ainsi de suite.

L’application se veut un centre névralgique des utilisateurs Office sans devoir ouvrir un navigateur. L’application peut s’épingler dans le menu Démarrer ou dans la barre des tâches. Sur un plan technique, c’est d’ailleurs une PWA (Progressive Web App).

Si vous ne voyez pas la nouvelle présentation après installation, sachez que le déploiement prendra jusqu’à plusieurs semaines pour atteindre tous les utilisateurs.