du 15 février 2018
Date

Choisir une autre édition

Facebook : le numéro donné pour l'authentification 2FA utilisé pour des notifications

C'est une drôle d'affaire dans laquelle est empêtrée Facebook. Quand l'authentification à deux facteurs est activée, l'internaute peut donner son numéro de téléphone, afin qu'il reçoive un code. Problème, des utilisateurs l'ayant fait reçoivent maintenant des notifications par SMS.

Ces notifications ont trait aux statuts publiés par leurs amis. Le cas, notamment présenté par le développeur Gabriel Lewis, s'est vite répandu sur Twitter, notamment repris par le sociologue Zeynep Tufekci. Les critiques sont nombreuses et franches. Les utilisateurs ont également remarqué qu'en cas de réponse à ces SMS, le message était automatiquement publié sous forme de statut sur Facebook.

Facebook a fini par répondre, notamment à The Verge. L'entreprise indique qu'elle va examiner le problème. Elle rappelle toutefois que le numéro de téléphone n'est pas obligatoire, puisque l'on peut utiliser une application de type Authenticator ou même une clé U2F.

Certes, mais le porte-parole n'a pas indiqué s'il s'agissait d'un comportement voulu ou d'un bug. Car utiliser le même numéro pour les authentifications et de simples notifications n'a rien de très sécurisé. Rien non plus que la publication automatique d'un statut en cas de réponse au SMS.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Hier, le fabricant organisait la sixième édition de son rendez-vous annuel Summit (lire notre dossier). François Sterin (directeur industriel) est monté sur scène pour donner quelques chiffres sur l'hébergeur.

Depuis la création de l'entreprise en 1999, OVH annonce avoir produit un million de serveurs. Pour rappel, il assemble lui-même ses composants, notamment à Croix dans les Hauts-de-France.

La société possède aujourd'hui 28 datacenters sur 12 sites pour un total de 356 000 serveurs. Elle dispose de 34 points de présence et d'une capacité réseau de 15 Tb/s.

Copié dans le presse-papier !

Le fabricant commence par rappeler que les Xperia XZ2 et XZ2 Compact peuvent déjà profiter de la dernière version du système d'exploitation de Google.

Les XZ1, XZ1 Compact et XZ Premium devront patienter jusqu'au 26 octobre, contre le 7 novembre pour les XZ2 Premium. Il faudra ensuite attendre jusqu'au 4 mars 2019 pour les XA2, XA2 Ultra and XA2 Plus. Rien n'est indiqué pour les autres smartphones.

Copié dans le presse-papier !

La société, spécialisée dans les réseaux télécoms, confirme son entrée en discussions exclusives avec Nokia, révélées avant-hier par Challenges.

« Il n’y a aucune certitude à ce stade sur le fait que ces discussions puissent aboutir sur un quelconque accord ou une quelconque opération » assure l'entreprise.

Le sujet est sensible à la fois pour Nokia (qui cherche un repreneur depuis des mois) et l'État français, qui a intérêt à garder cette infrastructure sous son joug.

Le 17 octobre, Ekinops a aussi publié ses résultats pour le 3e trimestre. La société a engrangé 21 millions d'euros de chiffre d'affaires sur le trimestre, et 63 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année. La progression est de 32 % (en pro forma) par rapport au troisième trimestre 2017, et de 16 % sur les neuf premiers mois. Elle vise 82 millions d'euros de revenus pour l'année, sans préciser son bénéfice.

Copié dans le presse-papier !

Alors que la Blizzcon approche à grand pas, de nombreuses rumeurs ont fait surface autour d'une éventuelle suite à la saga Diablo. Un faisceau d'indices, comme la présence d'une conférence « Diablo : What's Next » sur la scène principale dès la fin de la cérémonie d'ouverture, ou encore le lancement de tous nouveaux produits dérivés semblaient donner du poids à ces rumeurs.

Blizzard s'est toutefois fendu d'un communiqué visant à calmer les attentes des fans de la franchise. « Nous connaissons les souhaits de bon nombre des membres de la communauté. Tout ce que nous pouvons dire c'est que "tout vient à point à qui sait attendre" et que certaines nouveautés diaboliques demandent plus de temps ».

L'éditeur assure qu'il y aura tout de même quelques annonces liées à l'univers de Diablo. Espérons seulement qu'il ne s'agira pas uniquement de présenter le portage sur Switch, dont le lancement est prévu le 2 novembre prochain, jour de la cérémonie d'ouverture de la Blizzcon.

Copié dans le presse-papier !

Régulièrement, les studios et éditeurs lancent des tests de charge pour leurs services en ligne peu avant le lancement d'un titre majeur. Bethesda ne fait pas exception et a procédé ainsi il y a quelques jours avec Fallout 76.

Les joueurs participant à ces tests doivent signer un accord de non-divulgation leur interdisant formellement de diffuser la moindre image du jeu, de partager la bande son, ni même de laisser quiconque les regarder jouer chez soi ou de tout simplement parler du contenu du test.

L'un d'eux a toutefois tenté le diable en partageant une vidéo de 90 secondes sur Twitter, prise lors de l'un de ces galops d'essai. Vidéo durant laquelle son gamertag était visible quelques secondes…

Le châtiment fut sans appel. Le contrevenant a vu ses abonnements Xbox Live Gold, Xbox Game Pass ainsi que son accès Xbox Insider suspendus jusqu'au 1er janvier prochain, en plus d'un bannissement de tout test sur Fallout 76 d'ici au lancement du jeu. Jeu dont il ne pourra pas profiter sur la console dès sa sortie, puisqu'il requiert un abonnement Xbox Live Gold actif.