du 04 mars 2019
Date

Choisir une autre édition

Facebook : le numéro de téléphone au centre d'une nouvelle polémique

Nouveau jour, nouvelle actualité liée à la vie privée sur Facebook. Cette fois avec le numéro de téléphone, déjà au centre de bien des problèmes. Le réseau social n’a en effet bloqué que l’année dernière la possibilité de chercher un profil par son numéro de téléphone.

C’est Jeremy Burge, directeur générale d’Emojipedia, qui s’en est pris à Facebook au travers d’un long fil sur Twitter. Il a remarqué de nombreux comportements troublants, comme l’apparition de son numéro dans Instagram alors qu’il n’est pas lié à son compte Facebook.

Instagram lui a spontanément demandé s’il souhaitait se servir du fameux numéro pour « réinitialiser le mot de passe, voir des publicités plus pertinentes, recevoir des notifications par SMS et trouver des amis ». Une demande apparue quelques jours après avoir fourni le numéro à Facebook pour activer la double authentification.

Il relie le constat au grand projet de Facebook d’unifier ses infrastructures techniques pour le réseau social lui-même (et donc Messenger), Instagram et WhatsApp. Conséquence, supprimer l’un des services permettrait de garder les informations associées tant que l’utilisateur en possède au moins une autre, puisque les données seraient partagées.

Les tweets de Burge ont été repérés par l’expert en sécurité Zeynep Tufekci, critiquant Facebook à son tour, accusant l’entreprise de se servir de la sécurité comme d’un moyen d’abaisser le niveau de vie privée.

La conclusion est la même : un numéro de téléphone donné uniquement pour des raisons de sécurité ne devrait pas se trouver synchronisé dans le profil et repris dans les autres applications appartenant à Facebook. Un souci d’autant plus sérieux que l’on toujours retrouver un profil avec un numéro de téléphone, quand on synchronise par exemple son répertoire avec le réseau social.

Alex Stamos, ancien directeur de la sécurité chez Facebook, s’est lui aussi fendu d’un tweet pour attaquer son ex-employeur : « Facebook ne peut pas réclamer de manière crédible la 2FA pour des comptes à haut risque sans la séparer des recherches et publicités ».

Interrogée par TechCrunch, l’entreprise a confirmé que par défaut, le profil était accessible à toute personne ayant le numéro (pas directement, mais quand même). Un choix du réseau pour faciliter la mise en contact.

L’entreprise assure apprécier les retours des utilisateurs sur le sujet, mais « ne communique pas sur ses plans futurs ». En clair, l’éditeur ne compte pas remédier au problème dans l’immédiat.

Peut-être quand la pression sera devenue plus forte, une fois cette nouvelle polémique reliée à toutes les autres. Elle n'est d'ailleurs pas entièrement nouvelle, mais vient de gagner en intensité.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Alors que le débarquement était prévu pour ce printemps, il est désormais question du premier jour de l'été – le 21 juin – partout dans le monde.

Pour rappel, les 26 épisodes de la série seront disponibles, ainsi que deux films sortis un an après la fin de la série et particulièrement polémiques pour certains fans : Death & Rebirth et The End of Evangelion.

Copié dans le presse-papier !

L'affaire avait éclaté la semaine dernière et le régulateur finlandais avait ouvert une enquête, comme l'explique Engadget. Parmi les données envoyées par le téléphone à un serveur chinois se trouvaient l'emplacement géographique, le numéro de la carte SIM et le numéro de série du smartphone.

Nokia confirme l'envoi de données, mais tente de rassurer en ajoutant « qu'aucune information personnellement identifiable n'a été partagée avec une tierce partie ». Le fabricant (HMD) affirme qu'il s'agit d'une erreur : « Nous avons constaté que notre client d'activation destiné à la version chinoise du smartphone avait été installé par erreur dans un lot unique de Nokia 7 Plus ».

Il ajoute que ce problème avait déjà été identifié et corrigé en février. « Tous les smartphones concernés ont reçu le correctif et presque tous l'ont déjà installé ». Si le numéro de build est 00WW_3_39B_SP03 ou 00WW_3_22C_SP05, vous avez le patch.

Le constructeur balaie de la main des accusations affirmant que d'autres smartphones sont concernés : « Toutes les données des terminaux Nokia autres que les versions chinoises sont stockées sur les serveurs de HMD Global à Singapour, via Amazon Web Services ».  

Copié dans le presse-papier !

Elle est animée par un SoC avec huit cœurs, 3 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage, le tout articulé autour d'Android 9.0 Pie avec « une interface dédiée ».

« Les joueurs doivent juste s'asseoir autour de la table, à 2 ou plus, pour entamer une partie, qu’il s’agisse d’un jeu de plateau, de cartes, de rôle, etc. », explique le fabricant.

La Play Tab sera disponible à la rentrée des classes pour 249 euros.

Copié dans le presse-papier !

Le Centre national de la recherche scientifique, en partenariat avec le Monde, revient sur le déploiement « des lignes de détection » de KM3NeT (Cubic Kilometre Neutrino Telescope), dont le but est de détecter et étudier « les particules élémentaires les plus mystérieuses de la physique actuelle » : les neutrinos.

« Produits au cœur des étoiles lors des réactions de fusion nucléaire, ou dans l’atmosphère sous l’effet de la collision des rayons cosmiques, les neutrinos sont à la fois très abondants mais aussi très discrets : ils interagissent si peu avec la matière qu’ils traversent tout sur leur passage », expliquait récemment le CNRS.

Lorsqu'un neutrino parvient enfin à réagir avec de la matière, il produit une particule secondaire appelée muon. Cette dernière, en traversant l'eau de mer, émet un cône de lumière bleutée que le détecteur tente d'identifier.

Copié dans le presse-papier !

Au début du mois, Microsoft publiait sur GitHub le code source de son application, sous licence MIT. En plus d'être accessible à tout le monde, cela permet de suivre les évolutions de la calculatrice.

Comme l'a repéré ZDNet.com, l'ajout d'un Mode graphique proposé par un membre de Microsoft a été approuvé. Il est désormais en « préproduction ». Il permettrait de tracer des courbes.

Pour le moment, rien ne dit que cette fonctionnalité sera finalisée, quelles seront ses possibilités et quand elle sera disponible.