du 20 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Face à Trump, un lobby de la Silicon Valley veut protéger les « dreamers »

Depuis le début d’année, les grands groupes technologiques américains s’érigent régulièrement contre les mesures anti-immigration de l’administration républicaine.

En septembre, elle décidait de mettre fin au programme Deferred Action for Childhood Arrivals (DACA), qui ouvre la voie à la résidence permanente pour des immigrés illégaux. Il fournit une partie des effectifs de sociétés comme Apple, qui compterait 250 employés « dreamers ».

Reuters révèle qu’une vingtaine d’entreprises préparent la Coalition for the American Dream, un lobby censé défendre le texte. Parmi elles figurent Facebook, Google, IBM, Marriot, Microsoft ou encore Uber. Près de 800 entreprises avaient déjà signé une lettre ouverte au Congrès pour défendre le DACA, alors que les débats législatifs doivent intervenir en décembre.

chargement Chargement des commentaires...