du 02 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Un an après la mise en place des extensions dans Edge, Microsoft publie un premier bilan, et se félicite de la présence de plusieurs grands noms (dont certains sont des produits maison).

Mais à y regarder de plus près, le constat est loin d'être folichon. Seules 70 extensions sont disponibles au niveau mondial, un chiffre ridicule face à ce que l'on trouve du côté de Chrome, Firefox ou même Opera. Le navigateur paie ici son isolement, tant sur sa disponibilité limitée à Windows 10, que sur la façon de développer ces extensions.

Microsoft préfère y voir un écosystème en développement, limité volontairement. C'est sans doute cette sélectivité qui a poussé l'éditeur à valider « CR-Unblocker » qui vise à rendre accessible des contenus bloqués géographiquement. Crunchyroll et les ayants droit apprécieront sans doute.

La société promet que les choses vont s'améliorer avec l'arrivée de nouvelles possibilités détaillées dans sa roadmap. Autant dire que la véritable annonce attendue est celle du support des WebExtensions dans le navigateur. Un point qui n'est pas évoqué dans le billet de blog, alors que Firefox sautera définitivement le pas dans un peu plus d'un mois.

Extensions pour Edge, Microsoft fait le point
chargement Chargement des commentaires...