du 12 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Exercice de défense planétaire à l’occasion du passage d’un astéroïde près de la Terre

C’est un scénario catastrophe de nombreux films de science-fiction : que faire en cas de risque de collision entre un (très) gros caillou et la Terre ? Harry Stamper (Bruce Willis dans Armageddon) ne sera en effet pas toujours là pour nous sauver.

Plusieurs organisations, dont la NASA et l’ESA, profitent du passage sans danger d’un petit astéroïde (de la taille d’une grosse maison) à proximité de la Terre pour effectuer un exercice de défense planétaire explique Detlef Koschny, co-directeur du segment Objets géocroiseurs de l’Agence spatiale européenne, à nos confrères de l’AFP.

Au plus près, l’objet céleste passe à environ 44 000 km de notre planète. Plusieurs observatoires dans le monde envoient alors leurs informations à des centres de gestion des cas d’urgence pour vérifier les procédures en place. Un exercice grandeur nature sous la forme d’une répétition générale, donc.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le compte Evleaks, habitué à dévoiler des informations souvent justes sur les smartphones, a publié les prix des Galaxy S9 et S9+ de Samsung : 841 euros pour le premier, 997 euros pour le second.

Attention, rien n'indique qu'il s'agit des tarifs pour la France, les différentes taxes et redevances pouvant faire varier le montant payé par les clients.

Il faudra maintenant attendre la conférence de presse de dimanche pour en avoir confirmation.

Copié dans le presse-papier !

Le Palais Bourbon a lancé hier une plateforme qui permet de suivre l’avancement des différentes réformes décidées au fil des derniers mois par le Bureau et le président de l’Assemblée nationale, notamment en matière de transparence et de dématérialisation des amendements.

Y figurent les actions réalisées (à l’image du remplacement de l’indemnité de frais de mandat, la fameuse « IRFM »), celles en cours de mise en œuvre, de même que les propositions encore soumises à arbitrage.

Copié dans le presse-papier !

« N'achetez pas de PC connecté en 4G, la 5G arrive ». C'est en substance le message d'Intel qui annonce que le MWC de Barcelone sera pour lui l'occasion de faire des annonces concrètes (voir cette vidéo).

Dès modèles de portables 2-en-1 à base de processeurs Core de 8ème génération exploitant le modem XMM 8000 devraient être montrés sur place. L'idée est sans doute de faire de l'ombre à Qualcomm, dont les partenaires doivent toujours mettre en vente des machines Windows 10 ARM, à base de Snapdragon 835 et de 4G, au printemps.

Intel présentera également des solutions pour les opérateurs, Wi-Fi 802.11ax (voir notre dossier) et eSIM sur son stand. Des sujets dont nous aurons l'occasion de reparler dans les jours à venir.

Copié dans le presse-papier !

Le salon mondial de la mobilité ouvre ses portes ce lundi à Barcelone. Mais les annonces commencent d'ores et déjà à tomber, certaines marques ayant organisé des conférences et publié leurs premiers communiqués de presse ces derniers jours.

Comme chaque année nous sommes sur place, pour saisir l'ambiance d'un marché en pleine transformation, notamment autour de la 5G, des nouvelles normes Wi-Fi, de l'internet des objets et autres solutions de paiement mobiles.

Bien entendu, il sera aussi question de smartphones, de nombreux constructeurs profitant du salon pour lancer de nouveaux modèles en ce début d'année. Vous pourrez suivre ces évènements avec nous en direct sur Twitter ou via la page dédiée à cette édition du MWC.

Copié dans le presse-papier !

Les clients Azure, Dynamics 365 et Office 365 ont depuis cette nuit de nouveaux outils dans la console d’administration des services cloud. Microsoft fournit notamment un indice de risque sur les données hébergées, censé représenter le degré de conformité avec le RGPD.

On trouve également le Compliance Manager, qui affiche une vue de synthèse des services, avec pour chacun un score global et la possibilité d’obtenir des détails. Ces scores représentent un risque potentiel d’échec si des contrôles devaient avoir lieu. Comme nous l’avons largement expliqué dans notre explication du RGPD (parties 1, 2, 3), la responsabilité joue en effet un facteur clé.

Les outils de Microsoft doivent notamment aider les entreprises disposant d’infrastructures hybrides, c’est-à-dire mélangeant des services hébergés dans le cloud et d’autres sur site. Protection des données sensibles dans les applications, services et plateformes, utilisation des mêmes labels à travers toutes les solutions et détection des données personnelles sont également au programme.