du 12 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Exercice de défense planétaire à l’occasion du passage d’un astéroïde près de la Terre

C’est un scénario catastrophe de nombreux films de science-fiction : que faire en cas de risque de collision entre un (très) gros caillou et la Terre ? Harry Stamper (Bruce Willis dans Armageddon) ne sera en effet pas toujours là pour nous sauver.

Plusieurs organisations, dont la NASA et l’ESA, profitent du passage sans danger d’un petit astéroïde (de la taille d’une grosse maison) à proximité de la Terre pour effectuer un exercice de défense planétaire explique Detlef Koschny, co-directeur du segment Objets géocroiseurs de l’Agence spatiale européenne, à nos confrères de l’AFP.

Au plus près, l’objet céleste passe à environ 44 000 km de notre planète. Plusieurs observatoires dans le monde envoient alors leurs informations à des centres de gestion des cas d’urgence pour vérifier les procédures en place. Un exercice grandeur nature sous la forme d’une répétition générale, donc.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Microsoft a dévoilé hier soir quelques-uns de ses plans pour les abonnés Office 365 pour les mois qui viennent.

Insights pour Excel permet ainsi d'analyser les contenus des classeurs pour en extirper des tendances, anomalies et autres. La fonction cherche à attirer le regard de l'utilisateur sur tout élément lui semblant digne d'intérêt, avec différents modèles de visualisation si nécessaire. La fonction est en cours de déploiement sous forme de Preview aux Etats-Unis. Son arrivée en version finale dans le reste du monde devrait se faire en 2018.

Autre fonction réservée aux entreprises abonnées à Office 365 et prévue pour 2018, Acronyms doit aider les employés à comprendre ce que les acronymes internes signifient. Comment ? Via le Microsoft Graph, qui repère dans les documents et emails échangés si des séquences de lettres ont été définies précédemment.

Outlook pour iOS recevra ce mois-ci une petite dose de Cortana pour la gestion des rendez-vous. Comme on a déjà pu le voir ailleurs, l'application notifiera l'utilisateur qu'il est temps de partir, en prenant en compte les lieux actuels et d'arrivée, ainsi que les conditions de trafic. La fonction ne sera disponible que dans les pays où Cortana est présent.

D'ici la fin du mois, les abonnés Office 365 auront également une autre capacité dans leur OneDrive ou leur SharePoint : l'extraction automatique des informations textuelles présentes dans les images. Pratique pour avoir rapidement les renseignements d'une addition ou d'un ticket de caisse.

Copié dans le presse-papier !

Focus est une édition particulière de Firefox pour Android et iOS. L'interface se concentre sur un site à la fois (d'où le nom), en bloquant de nombreux traqueurs au passage.

Pour autant, retaper l'adresse à chaque fois pouvait être pénible. Mozilla a donc ajouté une liste locale de sites assidûment fréquentés, afin que la barre puisse faire un peu d'autocomplétion. Cette liste est manuelle : l'utilisateur doit lui-même y ajouter les adresses. Elle n'est pas synchronisée, Mozilla insistant sur l'aspect vie privée encore une fois du navigateur.

Autre apport largement réclamé selon l'éditeur, la possibilité de modifier le moteur de recherche. L'utilisateur peut donc ajouter à sa liste tout moteur présent sur une page web, Mozilla donnant l'exemple de rottentomatoes.com.

Copié dans le presse-papier !

Initiée par Bruno Le Maire (ministre de l’Économie) et Mounir Mahjoubi (secrétaire d’État du Numérique), elle vise à « construire une stratégie nationale » dans ce domaine. Trois objectifs sont visés : « créer des conditions favorables au déploiement de la 5G en France, expérimenter de nouveaux usages rendus possibles par la 5G, et favoriser le développement d’une offre de technologies et de services 5G ».

Au travers de huit questions, le gouvernement souhaite avoir des retours de la part des opérateurs, des industriels, associations, collectivités et acteurs publics, etc., mais pas des particuliers. Les réponses peuvent être soumises jusqu'au 16 février à 19h.

Une semaine avant, le 8 février, un atelier sera organisé afin « d’approfondir ces enjeux ». Enfin, durant le premier semestre 2018, le gouvernement publiera sa stratégie nationale sur la 5G basée sur les différents retours qu'il aura obtenu.

Copié dans le presse-papier !

Des recours avaient été déposés par les deux opérateurs. En cause, les accords d'itinérance respectivement entre Free Mobile/Orange et Bouygues Telecom/SFR. Les Échos indique que le Conseil d'État a rejeté les demandes des deux opérateurs.

Rappelons que ce n'est pas la première fois qu'ils se livrent une bataille juridique sur ce terrain. Bouygues Telecom avait déjà été débouté de plusieurs demandes, mais avait tout de mêm obtenu que l'Arcep se penche de nouveau sur le contrat liant Free Mobile et Orange, débouchant sur un désengagement progressif.

Nos confrères ajoutent que, « à lui seul, Bouygues Telecom a déposé une dizaine de plaintes depuis la décision en 2009 d'allouer des fréquences à un 4e opérateur. Ses différents mémoires adressés aux autorités judiciaires totalisent plus de 1 000 pages ». Bientôt un nouvel épisode ?

Copié dans le presse-papier !

Une fonctionnalité qui se répand doucement dans les applications, et qui concerne surtout ceux qui auraient commis une erreur ou auraient des regrets.

Avec la dernière mise à jour de LINE, les utilisateurs ont donc 24 heures pour annuler l'envoi d'un message. Attention, on parle bien d'envoi : la manipulation n'est possible que tant que le ou les contacts ne l'ont pas vu. Auquel cas le message est supprimé de la conversation, comme s'il n'avait jamais existé.