du 08 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Ethereum Classic chute après une suspicion d'attaque par 51 %

La blockchain d'Ethereum Classic est dans la tourmente depuis quelques jours. Une coopérative de mineurs a vu sa puissance de calcul disponible augmenter soudainement pour atteindre par moments plus de la moitié de celle déployée sur l'ensemble de la blockchain.

Ainsi, ce groupe de mineurs est capable de falsifier des transactions afin de permettre une « double dépense ». En résumé, ils placent une transaction dans un bloc n, font avancer la chaîne jusqu'à n+x blocs, ce qui permet au destinataire de valider la légitimité de la transaction et de déclencher la livraison de biens par exemple.

Ensuite, les mineurs reviennent au bloc n, et fabriquent une autre chaîne parallèle où la transaction en question n'a jamais eu lieu. Une fois celle-ci plus longue que la précédente (en termes de blocs minés) c'est celle-ci qui fait foi. C'est ce qu'on appelle une double dépense, qui n'est réalisable que via une attaque par 51 %.

Coinbase, l'une des principales plateformes d'échange de cryptomonnaies, a justement repéré des doubles dépenses dans diverses réorganisations de la chaîne Ethereum Classic survenues depuis le 5 janvier, et a préventivement empêché les opérations en ETC. Selon elle l'étendue actuelle de la fraude atteint 219,500 ETC soit environ 1,1 million de dollars.

Aux yeux de la fondation Ethereum Classic, la chaîne fonctionne normalement, et il n'y aurait eu aucune double dépense. Elle justifie le bond de puissance de calcul par des tests réalisés par une entreprise chinoise sur du nouveau matériel de minage. L'entreprise citée dément cela formellement chez nos confrères de Coindesk et estime que ces rumeurs ne font que servir les auteurs de l'attaque.

Depuis le début des évènements, l'Ethereum Classic a perdu un peu plus de 10 % de sa valeur, davantage que n'importe quelle autre cryptomonnaie parmi les 20 plus valorisées.

chargement Chargement des commentaires...