du 18 juin 2020
Date

Choisir une autre édition

C'est la proposition faite sur LinkedIn par Henri d'Agrain, délégué général du Cigref, y voyant la possibilité de reproduire ce qui avait été mis en place par le général de Gaulle après la guerre avec le Commissariat à l'énergie atomique. 

Face à la crise (sanitaire et économique), il voit un parallèle qui devrait, selon lui, mener à une telle entité : « Je ne vois pas quel autre outil qu'un organisme similaire au CEA serait en mesure de conduire une politique ambitieuse de réarmement numérique de la France et de l'Europe. Cloud, cybersécurité, intelligence artificielle, 5G, industrie 4.0, internet des objets, ou encore informatique quantique et processeurs au graphène ».

L'idée serait ainsi d'utiliser les forces vives déjà présentes dans le secteur en France, notamment Inria. Une idée poussée depuis quelques années, encore récemment à travers le Pacte pour le numérique publiée il y a peu avec Syntech et Tech'In France.

Mais l'auteur avoue : « je n'y crois pas beaucoup [...] je ne vois pas le Gouvernement actuel, ni tous ceux qui le suivront à un rythme incompatible avec le développement d'une vision des grands espaces et des horizons lointains, s'engager dans la création d'un tel Commissariat à l'énergie numérique ».

Mais il garde espoir, estimant que « cette idée de Commissariat mériterait d'être instruite ».

Et si l'on créait un Commissariat à l'énergie numérique ?
chargement Chargement des commentaires...