du 17 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Les annonces se suivent et se ressemblent plus ou moins pour Virgin Hyperloop One et Hyperloop TT. Ce dernier a signé un accord pour une étude de faisabilité en Indonésie et un partenariat avec la Corée du Sud, quand le premier à un contrat avec l'émirat de Dubaï, la Finlande et va installer un centre de recherche à Toulouse.

Virgin Hyperloop One annonce aujourd'hui la signature d'un accord avec un nouveau pays : l'Inde. Là encore, pas de lancement commercial à l'horizon, mais des études de faisabilité dans les régions de Maharashtra et Karnataka. Le but étant toujours le même : mesurer l'impact de l'installation d'un système Hyperloop.

Quoi qu'il en soit, nous attendons toujours la première annonce concrète du lancement des travaux pour un système Hyperloop commercial grandeur nature.

Encore une étude de faisabilité pour Virgin Hyperloop One, en Inde cette fois-ci
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le fabricant continue de déployer sa série « x18 ». Dans l'entrée de gamme, nous retrouvons le DS218 avec deux emplacements et un SoC Realtek RTD1296 (64 bits) avec quatre cœurs à 1,4 GHz et 2 Go de mémoire vive (non extensible). Il s'agit donc d'une belle montée en gamme par rapport au DS216.

De son côté, la FS1018 est la première FlashStation au format NAS de bureau (les deux autres sont des racks). Elle propose 12 emplacements de 2,5 pouces pour SSD. Un processeur Intel Pentium D1508 est aux commandes, avec 8 Go de mémoire vive (extensible jusqu'à 32 Go).

Quatre ports réseau Gigabit sont de la partie, mais il faudra acheter une carte d'extension en plus pour profiter du 10 Gb/s. Des fonctionnalités dédiées sont proposées, comme le RAID F1 qui distribue des charges de travail inégales afin d'éviter une usure simultanée des SSD. Tous les détails se trouvent par ici.

Pour le moment, le tarif de ces deux nouveaux NAS n'a pas été annoncé, pas plus que la disponibilité. Ils devraient néanmoins arriver rapidement chez les revendeurs.

Copié dans le presse-papier !

Le Notebook 9 Pen peut se transformer en tablette grâce à son écran pivotable à 360°. Il intègre un écran tactile de 13,3 pouces (1080p) avec un Core i7 de 8ème génération, jusqu'à 16 Go de DDR4 et 512 Go de SSD, une caméra infrarouge compatible Windows Hello en façade, un lecteur d'empreinte digitale, etc.

Le tout prend place dans châssis en alliage magnésium/aluminium, plus léger que l'aluminium seul selon le constructeur. Le poids total est de 995 grammes pour des dimensions de 310,5 x 206,6 x 16,5 mm. Bien évidemment, le Notebook 9 Pen intègre le stylet S Pen de Samsung.

Viennent ensuite les Notebook 9 (2018), des versions mises à jour des Notebook 9 de 13,3 et 15 pouces. Ils passent eux aussi aux Core i7 de 8ème génération et gagnent au passage une batterie un peu plus importante. De son côté, le modèle de 15 pouces peut disposer d'une GeForce MX150 en option.

Les caractéristiques techniques de trois nouvelles machines sont accessibles depuis le site du constructeur. Elles seront disponibles ce mois-ci en Corée et durant le premier trimestre 2018 aux États-Unis. Bien évidemment, elles seront exposées au CES de Las Vegas.

Copié dans le presse-papier !

Il y a un mois, l'objet céleste baptisé 1I/2017 U1 passait au plus près de la Terre, attisant la curiosité de la communauté scientifique. En effet, il est de forme très allongée et « complètement inerte, sans le moindre soupçon de poussière autour de lui ».

Le projet Breakthrough Listen, doté d'un fonds de 100 millions de dollars et porté par le milliardaire russe Yuri Milner, a écouté pendant une dizaine d'heures l'astéroïde avec le radiotélescope Green Bank Telescope.

À la surprise générale... « aucune preuve de signaux artificiels émanant de l'objet n' a été détectée jusqu'à présent par le Green Bank Telescope, mais le suivi et l'analyse se poursuivent. Les données initiales sont disponibles pour consultation publique dans les archives Breakthrough Listen » explique le projet.

Copié dans le presse-papier !

Parmi les éléments relevés par ce capteur, il y a la fréquence cardiaque (et sa variabilité), les tendances de la tension artérielle, le niveau de saturation en oxygène, l'électrocardiographie et la photopléthysmographie. Il faut placer son doigt sur le capteur pendant environ 60 secondes pour que les mesures soient réalisées précise le fabricant.

Ce capteur est pensé pour être directement intégré dans un smartphone afin de donner des informations à l'utilisateur, sans avoir à passer par une montre connectée par exemple. Une suite logicielle est également proposée afin d'exploiter les données récupérées.

Le Sensio MT6381 sera disponible début 2018 affirme MediaTek, sans indication sur le prix. Le fabricant ne précise pas s'il en fera la démonstration au CES de Las Vegas.

Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, le nouvel iMac Pro d'Apple est proposé sur la boutique en ligne de la marque. Tarif de départ : 5 499 euros. Cette version de base intègre un Xeon à huit cœurs (jusqu'à 4,2 GHz), 32 Go de mémoire, une Radeon RX Vega 56 et un SSD de 1 To. Une autre configuration propose une Vega 64 et 64 Go de mémoire pour 7 179 euros.

Au maximum, la machine pourra coûter 15 539 euros, ce qui n'est pas forcément un record pour Apple. En effet, une édition en or 18 carats de sa Watch avait été proposée, à un tarif de 18 000 euros à l'époque. Elle a été arrêtée depuis.

Quoi qu'il en soit, cette mise en vente n'apporte pas que des bonnes nouvelles pour les adeptes de la marque. En effet, les sites spécialisés Apple, qui vivent en partie des affiliations générées depuis la boutique de la marque, ont été notifiés que comme tout nouveau produit, cet iMac Pro n'était pas concerné par le programme de rémunération.

C'est également le cas des iPhone X, Apple Watch Edition et Apple TV 4K, pourtant déjà disponibles depuis un moment. La marque semble une fois encore ne pas tellement se préoccuper de son écosystème et du financement des sites qui la suivent pourtant depuis des années.