du 26 mai 2020
Date

Choisir une autre édition

Enchères 5G : Sébastien Soriano s’étonne de n’avoir eu aucune demande de la part de Bouygues Telecom

Ce week-end, Martin Bouygues publiait une tribune expliquant pourquoi il fallait, selon lui, reporter les enchères de la 5G à fin 2020 ou début 2021. Pour le président de l’Arcep, « il y a un élément dans la méthode qui me paraît étonnant » : « Je n'ai pas reçu de demande de la part de Bouygues Télécom, et je ne dispose d'aucune note d'analyse ».

Il ajoute que, « par définition, tant que ce n'est pas fixé, c'est ouvert. Mais aujourd'hui les options principales c'est juillet ou septembre ». Le calendrier est par contre serré puisque la décision du régulateur devrait être prise d’ici deux ou trois semaines : « j'attire l'attention de Martin Bouygues sur le fait qu'il reste très peu de temps ».

Enfin, Sébastien Soriano partage « sur le fond » la question citoyenne soulevée par Martin Bouygues : « La 5G ne doit pas être vécue par nos concitoyens comme quelque chose de forcé, de poussé par un lobby contre l'intérêt des Français. L'Arcep veut faire en sorte que la 5G se développe comme un bien commun ».

chargement Chargement des commentaires...